à‡a ne tourne pas rond

Après coup de Mr Et-Tayeb Houdaifa.

La terre pourra trembler tout son soûl, Israël monter à l’abordage des flottilles humanitaires, l’Irak tomber de plus en plus en quenouille, l’Afghanistan subir le joug des talibans et Barack Obama perdre tout crédit auprès de ses partisans pour n’avoir pas honoré ses promesses, la majeure partie de l’humanité n’aura d’yeux que pour la lointaine Afrique du Sud, là où se déroulera la Coupe du monde de football. Il est frappant que des bipèdes perdent la tête pour un jeu de manchots (ce que le Français Henry semble ignorer) où des énergumènes en culottes courtes se disputent avec acharnement une vessie de caoutchouc gonflée d’air. Cela demeure un mystère, qui s’épaissit à mesure que le ballon rond mène les humains par le bout du cœur. Il existe évidemment des allergiques, mais ils sont tenus pour quantité négligeable. Tellement négligeable que la télévision ne fait aucun cas de ces trouble-fête. La Coupe du monde en est une fête aux yeux des innombrables fous de foot. Aussi les chaînes de télévision ont-elles déployé des moyens spectaculaires pour les contenter. Seuls les Marocains auront du mal à assouvir leur désir de Coupe du monde, puisque leurs chères chaînes n’ont pas acquis, faute de fonds, prétendent-elles, le droit de retransmission des matches. Du coup, leur moral s’est retrouvé en berne. D’autant qu’ils comptaient sur cet événement planétaire pour y noyer leur amertume causée par une saison calamiteuse à tous les niveaux footballistiques. Décidément, le foot ne tourne pas rond en notre pays.