80 MDH d’investissements privés à  Agadir

Dans le quartier industriel, où réside la population ouvrière
d’Agadir, 2 000 logements ont été réparés ou
reconstruits immédiatement après le séisme.

Dans le cadre du plan d’urbanisme et d’aménagement de la ville d’Agadir, la construction de 45 kilomètres de voies urbaines (650 000 m2 en superficie) a été entreprise, dont une importante fraction a déjà été livrée à la circulation au centre urbain et au nouveau Talborjt. 10 000 mètres de canalisations d’assainissement sont en voie d’achèvement ainsi que la canalisation de l’oued Taraout qui traverse la nouvelle ville et qui aura nécessité 10 000 mètres cubes de béton et 590 tonnes d’acier pour béton armé. Les réseaux d’électricité, d’eau et de télécommunication sont en cours. En ce qui concerne la construction privée, dès maintenant on peut noter que 113 immeubles partiellement sinistrés ont été réparés et 50 autres sont en cours de remise en état ; ce qui correspond à un montant global de l’ordre de 7 millions de DH. Dans le quartier industriel, où réside la population ouvrière d’Agadir, 2 000 logements ont été réparés ou reconstruits immédiatement après le séisme et 380 autres représentant un investissement de l’ordre de 5 M DH sont en cours de construction.
L’œuvre de reconstruction de la ville se poursuivra au cours de l’année 1964 avec l’achèvement des différentes études encore en cours (urbanisme, architecture, réorganisation des services publics) et l’émission des titres nominatifs des sinistrés immobiliers. On prévoit qu’au cours de 1964, le secteur privé mettra en chantier un ensemble d’immeubles qui représenteront une valeur totale de 70 à 80 millions de DH