75 millions de quintaux ! Une bonne campagne agricole en dépit des aléas climatiques

Les exportations d’huile d’olive progressent de 136% et les agrumes se maintiennent.

En dépit des aléas climatiques, le bilan de la campagne agricole 2009/2010 s’avère finalement satisfaisant. Point de mire de la campagne, la production de céréales qui s’est établie à 74,6 millions de quintaux pour une superficie emblavée de 4,8 millions d’ha, soit un taux de rendement moyen de 15,6 quintaux/ha, sachant que certaines régions de cultures précoces ont même enregistré des rendements record de 30 q/ha.

Globalement, la production de la campagne est certes en baisse par rapport au record de 102 millions enregistré lors de la campagne précédente, mais de loin supérieure aux performances des années antérieures. Ainsi, par rapport à la moyenne des trois dernières campagnes, la hausse est de 27%, et si l’on remonte à cinq ans, elle s’établit à 21,8%. A noter que la production de la campagne 2009-2010 aurait pu être nettement plus élevée n’était-ce la conjonction de facteurs climatiques ayant conduit soit à des pertes de cultures du fait des inondations enregistrées dans le Gharb et le Souss ; soit une faiblesse des rendements due à l’impossibilité de faire usage des engrais au bon moment en raison de fortes pluies, ou des périodes de fortes chaleurs, au printemps, ayant affecté le remplissage des grains ; soit encore un manque à gagner en superficies cultivées dans le périmètre irrigué du fait d’un retard dans le semis. En gros, les soucis n’ont pas manqué pour les agriculteurs et la performance doit être jugée à l’aune des contraintes d’une campagne marquée par un retard des pluies, de très fortes précipitations dans des délais relativement courts et des périodes où le mercure a largement dépassé la moyenne saisonnière.

A noter que par type de céréales, la répartition ne change pas : 22% pour le blé dur, 34,5% pour l’orge et 43,5 pour le blé tendre.
Bonne nouvelle également pour la production d’olives qui a fait un bond exceptionnel. 1,5 million de tonnes ont été produites par le Royaume au titre de la campagne qui prend fin contre seulement 852 000 en 2008/2009, ce qui donne une hausse de 76%.
Tout naturellement, les exportations d’huile d’olive en ont profité et ce sont 25 000 tonnes qui ont été écoulées à l’étranger, soit 136% de plus que la campagne d’avant. Les exportations de conserves d’olives, elles, sont en hausse de 13% avec 64 000 tonnes exportées.

La production d’agrumes fait également partie des points positifs de la campagne. Elle est en hausse de 11% à 1,41 million de tonnes et si les exportations sont restées stables en quantité, elles n’en ont pas moins gagné en valeur avec un surplus de 300 MDH.

Seul bémol à cette campagne, la production de légumes primeurs et de tomates s’inscrit en baisse, en raison des pluies qui ont affecté la région du Souss, mais l’impact sur l’ensemble de la campagne reste limité puisque la valeur ajoutée hors céréales reste en hausse.

Enfin, il faut noter une amélioration de la mécanisation puisque les ventes de tracteurs ont connu une hausse de 52% à 7 000 unités.