68 entreprises de textile membres de l’Amith ont fermé en 2008

Si aujourd’hui aucune indication chiffrée n’est disponible sur les effets de la crise en termes de pertes d’emplois dans les secteurs les plus touchés, l’Association des industries de textile (Amith) fait état, elle, de la disparition suite à des fermetures, en 2008, de 68 entreprises parmi ses membres. L’association nous signale qu’en période normale, la moyenne des fermetures ne dépasse pas la trentaine. Les textiliens, pour autant, s’interdisent d’expliquer le doublement des fermetures uniquement par les effets de la crise.