6 associations marocaines parmi le top 100 mondial

Quoi qu’on en dise, le secteur du microcrédit au Maroc reste un des plus en vue sur le plan mondial. Et la reconnaissance cette fois-ci vient d’un organisme indépendant international, le célèbre Microfinance Information Exchange (MIX)

Quoi qu’on en dise, le secteur du microcrédit au Maroc reste un des plus en vue sur le plan mondial. Et la reconnaissance cette fois-ci vient d’un organisme indépendant international, le célèbre Microfinance Information Exchange (MIX), un observatoire mis en place et financé par le club des plus gros bailleurs de fonds pour le microcrédit à l’international, le CGAP.Chaque année, le Mix publie un classement des 100 premières associations de microcrédit dans le monde sur la base de trois critères que sont la transparence, l’accessibilité et l’efficacité. Le palmarès de 2008, qui vient de tomber, réserve de belles surprises pour les associations marocaines.Trois d’entre elles, particulièrement, sont classées dans le top 30. Il s’agit, d’Al Amana, Zakoura et Inmaae respectivement 10e, 21e et 30e. Si le classement reste dominé par les pays du sud-est asiatique, plus précisément l’Inde qui a placé plus de 10 associations, le Maroc fait partie des pays présents en force aux côtés de certains pays d’Amérique latine.Car, en plus des 3 associations précitées, trois autres ont pu se classer parmi les 100 premières. Il s’agit de la Fondation de la Banque populaire, de la Fondep et de la Fondation Ardi qui ont hérité respectivement des 38e, 68e et 97e.La performance est tout aussi respectable quand on sait que,pour réaliser le classement, l’Observatoire Mix a travaillé sur une population globale de 1 300 associations à travers le monde.