341 associations pour 200 000 habitants !

La ville de Laà¢youne, qui ne compte pas plus de 200 000 habitants, enregistre l’un des taux les plus élevés du pays en matière de nombre d’associations rapporté à  la population.

La ville de Laâyoune, qui ne compte pas plus de 200 000 habitants, enregistre l’un des taux les plus élevés du pays en matière de nombre d’associations rapporté à la population. Les autorités en comptent 341, actives dans différents secteurs. Soit une moyenne d’une association pour 587 personnes.
Toutefois, ces associations se plaignaient de l’absence d’un interlocuteur unique auprès des autorités. La wilaya de Laâyoune a pris l’initiative de créer une cellule dédiée à ce réseau. Une mesure qui fait partie d’un package global puisque les autorités ont également aménagé un espace pour permettre à ces associations d’y tenir leurs activités. Coût de l’opération : 4 MDH. Le bâtiment, baptisé «Espace associatif», pourra servir de siège aux ONG qui le souhaitent. Une décision qui plaira sans nul doute à nombre d’entre elles lorsqu’on connaît leurs moyens dérisoires.
Si elles jouent un rôle décisif dans l’encadrement socio-économique de la population, plusieurs associations assument de plus en plus un rôle de «diplomatie associative». En effet, on dénombre onze associations de droits de l’homme «qui bénéficient d’un soutien financier du ministère de l’Intérieur», confie-t-on auprès des autorités locales, et qui jouent un rôle décisif auprès de la diplomatie officielle. «Constituées le plus souvent d’ex-membres du Polisario, elles gênent énormément les mouvements de ce dernier sur la scène internationale en dévoilant son vrai visage et en le contraignant à des dérapages, rapporte la même source»