2M fait de l’ombre aux studios de tournage

La chaîne télévisée 2M s’est lancée dans la construction d’un gigantesque studio de prises de vues qui s’étendra sur 1 200 m2.

La chaîne télévisée 2M s’est lancée dans la construction d’un gigantesque studio de prises de vues qui s’étendra sur 1 200 m2. Une décision qui inquiète les industriels du secteur. Certains d’entre eux sont montés au créneau pour dénoncer ce projet. Les studios de tournage ont été jusqu’à aujourd’hui un créneau investi principalement par le privé. Les expériences les plus en vue sont celles de Cinédina à Casablanca, studios Atlas, Kenzamane et LCA à Ouarzazate.

Selon certains opérateurs, 2M ne s’est jamais adressée aux studios privés pour les besoins de tournage de ses émissions, pourquoi alors investir dans un projet de cette taille pour un besoin qui n’existe pas ? Ils craignent surtout une concurrence déloyale de la part de la chaîne qui pourrait casser un marché qui constitue, pour elle, une activité secondaire. «Même des chaînes comme TF1 ou Canal + ne possèdent pas de plateau de cette taille. Elles les louent ponctuellement et selon leurs besoins», observe l’un d’entre eux. La Chambre des producteurs a saisi dans ce sens le ministère de la Communication et la HACA (Haute autorité de la communication audiovisuelle), régulateur du secteur. Rappelons que cette dernière a, au moment de l’élaboration du cahier des charges de 2M, fixé à 20 % le budget que la chaîne doit consacrer à la production audiovisuelle nationale. Ce taux devra atteindre 30 % en 2008.

Joint au téléphone, Nabil Benabdellah, ministre de la Communication et président de 2M Soread, a affirmé que son département est en train d’examiner la question. «Nous ferons de notre mieux pour préserver les intérêts des deux parties», a-t-il confié à La Vie éco.