150 architectes boudent leur président !

La guerre intestine qui secoue l’ordre des architectes semble prendre des allures de rébellion contre le président, Omar Farkhani. Mercredi 14 janvier, à Fès, à l’occasion de la Journée nationale de l’architecte, les architectes membres de l’ordre se sont présentés en portant un brassard en guise de protestation. Mais le plus dur était à venir. Après les allocutions du ministre de l’habitat et de celui chargé des MRE, quelque 150 architectes, représentant 80% de l’assistance, se retirèrent de la salle au moment où le président devait monter sur l’estrade pour signer une convention au nom de l’ordre. Seuls sont restés dans la salle les fonctionnaires du ministère de l’habitat qui, eux, ne pouvaient se retirer en présence de leur patron.