13 000 DH de plus pour les conseillers

Le budget de la deuxième Chambre en hausse de 23%.

Mohamed Cheikh Biadillah choie les siens. Le bureau de la deuxième Chambre a décidé, en effet, d’accorder aux groupes parlementaires une dotation annuelle équivalente à 13 000 DH pour chaque conseiller membre du groupe. Avec ses 74 membres, le groupe du PAM pourra par exemple disposer d’une confortable cagnotte de 962 000 DH. La dotation sera d’un peu plus de 660 000 DH pour le groupe RNI-UC (51 membres). Au total, c’est une enveloppe de 3,35 millions de DH qui sera mise à la disposition des membres de la deuxième Chambre.

«Cette dotation est destinée à valoriser le travail des conseillers et dynamiser leur action. Elle couvrira les frais de fournitures de bureau, des études, des journées d’information et des colloques…», prévient Abdelwahid Khouja, SG de la Chambre. Cet argent ne sera pas perçu directement par les présidents des groupes, comme cela se fait au niveau de la première Chambre qui prévoit, elle, depuis 2007, une aide annuelle de 2 500 DH seulement par député, mais débloqué en contrepartie d’actions justifiées. La mesure a été inscrite dans le projet du Budget 2011, mais devrait être adoptée facilement puisqu’elle a déjà fait l’objet d’un accord entre le bureau de la Chambre et les services du ministère des finances.

De même, le budget de la deuxième Chambre (140 MDH) connaîtra, cette année, un bond de 23%. Et il est appelé à augmenter davantage à l’avenir puisque les conseillers et le bureau de la Chambre se sentent actuellement à l’étroit. «Les locaux actuels n’ont pas été conçus pour accueillir les 309 fonctionnaires [sic] et 270 conseillers que comptent la Chambre», explique le Secrétaire général.