10 000 restaurants à  approvisionner

On a souvent l’habitude de considérer les visites de délégations entrant dans le cadre de la coopération bilatérale comme simple acte de courtoisie entre pays. Celle effectuée par une délégation du Bangladesh, il y a quelques jours, aura démontré qu’il y a toujours à faire. Les Bangladeshis sont venus pour faire des affaires au Maroc, profitant des accords signés par notre pays avec un certain nombre de pays comme l’Europe.
En fait ce qui intéresse le Bangladesh c’est l’agroalimentaire. Leur plan est simple : la Grande-Bretagne, à elle seule, compte aujourd’hui près de 10 000 restaurants spécialisés dans la cuisine bangladeshie et qui ont besoin, tout au long de l’année, de certains légumes et fruits frais ainsi que des condiments qui se trouvent être produits au Maroc. Leur idée est de monter des unités de conditionnement de ces aliments au Maroc et d’approvisionner ces restaurants sans compter la forte communauté de ce pays installée en Europe.Les Bangladeshis réduisent leurs coûts grâce à la proximité du Maroc avec leur marché cible et le Maroc bénéficie d’investissements et de création d’emplois.
Les ministres qui ont reçu la délégation bangladeshie ont également été étonnés qu’aujourd’hui ce petit pays est un leader mondial dans la fabrication de chemises. Une chemise sur deux dans le monde est fabriquée au Bangladesh