«On se bat pour la même promotion moi et mon meilleur ami !»

Mon meilleur ami ne cessait de me dire que je devais démissionner et venir travailler avec lui dans l’entreprise.
J’ai été donc recruté il y a 8 mois dans la même équipe que lui, et, dernièrement, notre manager nous a annoncé qu’il quittait la boîte et que son remplaçant serait recruté au sein de notre équipe.
Mon ami m’a confié qu’il rêvait de ce poste mais la semaine dernière c’est à moi qu’on l’a proposé et ce sera officiel dans deux semaines. Du coup, je ne sais plus quoi faire : je risque soit de gagner un job de rêve, soit de perdre un ami !
Que me conseillez-vous ?

Vous voilà face à une situation en effet assez épineuse. L’amitié sincère est si précieuse qu’on peut se demander si cette promotion peut «valoir» votre amitié avec cet ami. Mais cela dépendra de vous et de votre ami aussi ! Et votre amitié pourrait peut-être même se retrouver renforcée de ce choix pas si cornélien qu’il ne paraît.

Gagner à la loyale…

Du moment que les règles de jeu ont été claires depuis le début, que cette promotion était une possibilité pour tous, et que vous avez «gagné à la loyale», vous n’avez rien à vous reprocher. Mais vous avez raison, cela risque d’être plus difficile pour votre ami, surtout compte tenu du fait qu’il est plus ancien que vous dans cette entreprise et que c’est lui-même qui vous a encouragé à l’intégrer !
Mais le pire pour lui sera à mon sens que vous lui mentiez !
Ce serait une preuve de manque de confiance et de respect à son égard, et ce sont des éléments indispensables à l’amitié et même non négociables qu’il risquerait de ne pas vous pardonner. J’imagine qu’il s’est confié à vous à propos de son souhait d’obtenir ce job, ses attentes, etc. Alors, imaginez sa réaction s’il apprenait que vous l’avez «écouté (et peut-être même conforté dans ses espoirs) alors que vous saviez que non seulement il n’avait pas été choisi mais que c’était vous le «gagnant» !
Aussi, ne tardez pas à annoncer à votre ami cette nouvelle (et expliquez votre décision à votre manager). Il appréciera votre franchise et surtout le fait que vous l’ayez prévenu avant que votre nomination ne soit rendue officielle.
Cela sera probablement difficile pour lui au début, mais il finira par accepter cette situation, surtout si votre manager prend la peine d’expliquer factuellement la raison pour laquelle lui n’a pas été «choisi» et s’il lui prodigue quelques conseils pour lui permettre d’en obtenir une dans un futur proche.

… et assurer le futur

Mais, à mon avis, le problème le plus complexe n’est pas vraiment dans cette annonce mais bien dans l’APRES. Après une petite période, car peut-être que votre ami aura besoin de prendre un peu de distance avec vous et que vous devrez respecter en comprenant que faire son deuil d’un espoir peut parfois prendre du temps ; le quotidien reprendra place : un quotidien différent où vous vous retrouverez face à un second problème : celui de devoir diriger votre meilleur ami !
Ainsi, la meilleure façon d’éviter certains problèmes c’est d’en parler AVANT qu’ils n’arrivent !
Aussi, prenez le temps d’en discuter avec votre ami, et surtout laissez-le s’exprimer à ce sujet !
Comment allez-vous gérer certains aspects de votre nouvelle relation de «supérieur à collaborateur» ?
Comment gérer certains désaccords comme le calendrier des vacances, une sanction, une erreur, une délégation de tâche qui prive d’un week-end tant attendu ?
Comment positionner vos échanges face au reste de l’équipe, alors que votre amitié est probablement connue de tous ?
Et surtout comment préserver votre amitié dans tout «ça».
Cette bonne nouvelle pour vous ne l’est pas pour votre ami et c’est justement aujourd’hui plus que jamais qu’il a besoin d’un ami solide et sincère mais aussi d’un manager juste, équitable et courageux !

A vous de jouer !