HCP : « 6,5 % des chômeurs sont découragés par la recherche active d’un emploi »

Selon le HCP, l’économie nationale a créé 7 000 postes d’emploi nets entre le deuxième trimestre de 2018 et celui de 2019. Le taux de chômage est passé de 9,1% à 8,5%. Le secteur des services est le plus important contributeur.

Ce mardi 7 août, le Haut-Commissariat au Plan a publié une note d’information relative à la situation du marché du travail au deuxième trimestre de l’année 2019.

En net, l’économie marocaine n’a créé que 7 000 postes d’emploi, entre le deuxième trimestre de l’année 2018 et la même période de 2019. Pour ce qui est du taux de chômage au niveau national, il est passé de 9,1% à 8,5%, ajoute le HCP.

Dans le détail, le taux de chômage est passé, en milieu urbain, de 13,7% à 12,4% mais de 3% à 3,3% en milieu rural ( la baisse du travail non rémunéré dans le milieu rural l’explique en grande partie).

Le HCP souligne également que les baisses les plus importantes ont été relevées parmi les personnes ayant un diplôme (-1,4 point), les adultes âgés de 25 à 34 ans (-0,9 point) et les jeunes de 15 à 24 ans (-0,8 point).

Le taux d’activité en baisse

Même si le taux de chômage a baissé, le marché de travail a été marqué, selon le HCP, par une poursuite de la baisse des taux d’activité et d’emploi, sur la période considérée. Ce constat est expliqué notamment par le fait que la population en âge d’activité (15 ans et plus) s’est accrue en comparaison avec celui de l’année 2018, à un rythme que le HCP juge « important », s’élevant à 1,6%.

En revanche, la population active a quant à elle connu une baisse de 0,6%. Ces données ont fait que le taux d’activité est passé de 47% à 46%. L’écart des taux d’activités entre les hommes (69,8%) et les femmes (23%), entre les deux périodes, est de 47 points.

L’origine de la création des postes d’emploi

Par secteur, les « services » ont créé 167 000 postes d’emploi : 132 000 en milieu urbain et 35 000 en milieu rural. Les nouveaux postes ont été créés par les branches de « commerce de détail hors magasin » avec 33 000 postes, des « services personnels et domestiques » (31 000), de « transport entrepôts et communication » (26 000) et de « restauration et hôtellerie » (22 000).

Le secteur de l’industrie, y compris l’artisanat, a créé 43 000 postes :  21 000 en milieu urbain et 22 000 en milieu rural. Ces nouveaux postes ont été créés par la branche de « textile bonneterie et habillement » avec 21 000 postes et des « industries alimentaires et de boissons » (9 000).

6,5 % des chômeurs sont découragés par la recherche active

Selon les données du HCP, 6 chômeurs sur 10 sont à la recherche d’un premier emploi. 54% d’entre eux sont des hommes et 73,6% sont des femmes. 7 chômeurs sur 10 sont à la recherche d’un emploi depuis une année ou plus. Dans cette catégorie, 65% sont des hommes et 80,6% sont des femmes.

Le HCP ajoute que 22,9% des chômeurs se sont retrouvés en situation de chômage suite au licenciement ou à l’arrêt de l’activité de l’établissement employeur.

6,5% des chômeurs, soit 67 000 personnes, sont découragés par la recherche active d’un emploi. Ils sont à environ 92% citadins, à 60% masculins, à 54% jeunes âgés de 15 à 29 ans et à 83% diplômés.