«Evaluer équitablement mon équipe quand les autres managers ne le font pas»

Cette année notre boss nous a demandé de faire attention aux entretiens d’évaluation de nos équipes. Il veut que nous soyons justes et équitables, mais comment le faire quand la majorité de mes collègues se contentent de donner la note maximale et qu’on ne veut pas être «le méchant manager» de l’entreprise ?

Que me conseillez-vous ?

Vous avez raison de soulever cette problématique, car elle est à la source de beaucoup de dysfonctionnements au sein d’une entreprise et reste un exercice managérial difficile.

“Médiocrétiser” la performance

Lorsqu’un collaborateur qui sous-performe et un collaborateur qui a dépassé ses objectifs obtiennent la même notation lors de leur entretien d’évaluation de la part de leur manager, cela engendre deux effets.

Le collaborateur «médiocre» finit, au fil des ans, par se convaincre lui-même que finalement ses résultats sont «bons».

Le collaborateur performant baisse les bras en se disant qu’il n’est après tout pas nécessaire «de faire plus», puisque, in fine, il obtiendra la même «sanction» que les autres.

Beaucoup de raisons sont avancées par les managers concernés comme : «Je ne veux pas de problèmes avec mon équipe, autant lui donner le max», «Après tout, tous les autres managers font cela, alors je ne veux pas être le seul à être équitable, et considéré comme le méchant». Mais la véritable raison c’est que ces managers ont du mal à dire la VERITE à propos de la performance de leurs équipes. Et d’autant plus si tout au long de l’année, très peu de feed-backs aux collaborateurs ont été faits (qu’ils soient positifs ou négatifs). Dans ce cas, comment annoncer à un collaborateur qu’il est à 40% alors que, durant tous ces mois, il n’a eu de sa part que sourire et approbation ? Aussi, prenez l’habitude de faire des feed-backs réguliers à vos collaborateurs tout au long de l’année, cela leur permettra de redresser la barre à temps, vous entraînera à DIRE LES CHOSES et amoindrira leurs «surprises» lorsque vous leur annoncerez leur notation annuelle !

Bétonnez votre préparation

La «VERITE» se prépare, car, en face, vous aurez un collaborateur qui voudra défendre son «bonus» et n’entendra pas facilement une notation à la baisse. Aussi, vous devez dédier du temps à la préparation de cet entretien pour revoir leurs objectifs, leurs descriptifs de postes, leurs réalisations REELLES et l’échelle de notation de votre entreprise. Plus vous serez factuel, et plus votre exercice de vérité en sera simplifié. Pour cela, vous devrez dépasser ce frein interne du «je voudrais être un manager aimé de mes collaborateurs» pour le remplacer par votre volonté forte de faire preuve d’équité pour vos équipes, mais aussi pour votre entreprise : au lieu de vouloir rester «zouine», soyez plus ambitieux, et cherchez à obtenir le respect de votre équipe pour votre sens de l’équité mais aussi par votre courage managérial !

Ça n’est que comme ça que vous ferez avancer votre équipe (et vous-même) vers une performance optimale !

A vous de jouer !