«Convaincre mon manager que nos objectifs 2020 sont trop élevés !»

Mon manager nous a prévenus, l’année prochaine, nous aurons des objectifs encore plus «ambitieux» comme il dit. Mais moi je dis plutôt “inatteignables” ! Déjà, cette année, cela a été très difficile d’y arriver mais là, d’après ce que j’ai compris ce sera tout simplement impossible ! Que me conseillez-vous ?

Tout d’abord, BRAVO, car plutôt que de vous plaindre sans ne rien faire, vous avez décidé d’agir et de parler avec votre manager de cette problématique, et vous avez raison ! Un manager n’a pas LA vérité, il peut se tromper, ou avoir une ambition disproportionnée, et tout cela revient à entamer avec lui un dialogue factuel (et surtout sans émotions) et constructif !

«Cette année, je ne ferai pas la même erreur d’atteindre mes objectifs, parce que je sais que mon manager aura du coup le réflexe de les augmenter comme il l’a déjà fait deux années de suite et c’est intenable !».

Quand les objectifs sont trop ambitieux

Voici le risque le plus courant lorsque les objectifs deviennent de plus en plus irréalisables «dans leurs ambitions». A terme, l’entreprise peut même se retrouver avec des équipes qui baissent totalement les bras en se disant qu’il est inutile de descendre sur le terrain puisque le match sera de toute façon impossible à gagner ! Ne soyez pas étonné, voire offusqué de cette annonce qui fait partie tout simplement du «jeu». Votre manager «cascade» des objectifs qui lui ont été assignés, et qu’il n’a peut-être pas pu ou voulu négocier avec sa propre hiérarchie. Mais son rôle c’est aussi de dialoguer avec son équipe. Les objectifs, qu’ils soient individuels ou collectifs, restent le résultat du travail de toute une équipe.

Proposez aussi

Aussi, plutôt que de vous dire que d’un côté il y a votre manager «inconscient de l’impossibilité de ces objectifs» et de l’autre, vous «victime de cette inconscience ingrate», prenez le problème différemment en envisageant cette situation comme un exercice de travail d’équipe et faites des propositions. Ces propositions pourront concerner les moyens alloués ( comme le recrutement d’une nouvelle personne), les délais à respecter, une formation à prévoir pour aligner les compétences sur les attentes de l’entreprises… En négociant ces points vous «jouez pour gagner». Une partie qui est très souvent occultée concerne les plans d’action «concrets» (et non les jolies slides que l’on projette en CODIR pour rassurer tout le monde). Aussi, proposez à votre manager de préparer ensemble ces plans d’action qui permettront de vérifier la faisabilité réelle de ces objectifs et lui donnera aussi des arguments solides pour les défendre auprès de sa propre hiérarchie. Enfin, n’oubliez pas qu’en négociation, rejeter tous les points du contrat est le meilleur moyen de ne pas aboutir à un consensus. Tant que votre démarche est constructive et que vous devenez une force de proposition, vous serez écouté par votre manager. Alors à vous de réfléchir à cette question plutôt que de rejeter tout en bloc avec force! Talleyrand, un des plus grands négociateurs de l’histoire avait l’habitude de dire «tout ce qui est excessif est insignifiant».

A vous de jouer !