Vers une refonte des relations entre les intermédiaires et les entreprises d’assurance

L’autorité de régulation du secteur des assurances compte mener plusieurs chantiers, parmi lesquels figure celui de la relation entre les intermédiaires d’assurance et les compagnies d’assurance.

Les créances sur les intermédiaires en constituent la problématique phare. Pour cela, le 1er chantier est relatif à l’apurement des créances dues sur les intermédiaires et le second vise à trouver des solutions permettant d’éviter cette problématique à l’avenir ou, du moins, en réduire l’ampleur. D’ailleurs, en matière de recouvrement et de reversement des primes, un dispositif devra être mis en place afin de sécuriser l‘intermédiaire, fiabiliser l’information et remonter les versements rapidement. D’où la nécessité de réviser le système actuel afin d’obtenir une remontée d’informations sur l’encaissement en temps réel et un reversement dans des délais courts.

Par ailleurs, comme la digitalisation a pris beaucoup d’ampleur dans les échanges quotidiens depuis l’avènement de la crise sanitaire, il est important d’élargir les canaux de distribution du secteur des assurances, notamment via cette digitalisation, ou encore les opérateurs télécom et les organismes de paiement. Ceci pourrait laisser penser que cette diversification constituerait une menace pour les courtiers et agents d’assurance. Mais aucunement, puisque cela viendrait en soutien pour drainer une nouvelle clientèle, parmi les plus vulnérables notamment.