Le Grand Agadir attend toujours l’homologation de son nouveau SDAU

Le document a nécessité près de sept ans pour son élaboration. Après maints ajustements, il est au stade des visas par les ministères concernés, avant d’être envoyé au Secrétariat général du gouvernement.

Pour l’évolution économique d’une région comme pour son développement spatial en cohérence, le Schéma directeur d’aménagement urbain (SDAU) est un outil de planification d’une importance stratégique. Confié en 2011 pour sa réalisation au bureau d’études international Beltran-Cabrera-Trujillo, suite à un appel d’offres, le SDAU du Grand Agadir, approuvé par les différents intervenants concernés, après ajustements, est aujourd’hui encore dans le circuit administratif pour homologation. Une source proche du dossier explique que le document après avoir traversé plusieurs phases dont les consultations avec les communes de l’aire de l’étude et les validations par le comité de pilotage, est au stade des visas par les ministères concernés. Et ce avant d’être envoyé au niveau central au Secrétariat général du gouvernement pour homologation.

Concernant ce dossier les responsables de l’Agence urbaine d’Agadir se veulent rassurants. Ils indiquent que les orientations du nouveau SDAU sont aujourd’hui une référence et l’instrument principal pour la spatialisation d’un certain nombre de projets dans le Grand Agadir. Plusieurs éléments ont dû être pris en compte, avant d’aboutir à une copie finale de l’étude, expliquent-ils. Il s’agit notamment de la traversée de la future voie ferrée, identifiée en juin 2018, la réalisation d’une étude sur les zones inondables achevée également en 2018, ainsi que du développement du Plan régional d’accélération industrielle.

Aujourd’hui, en attendant l’homologation du rendu final du SDAU, les responsables de l’Agence urbaine d’Agadir rappellent que la couverture en documents d’urbanisme de son territoire d’intervention a atteint un taux de 94%. ‘’L’établissement a assuré le suivi d’élaboration de 40 documents d’urbanisme; soit 16 plans d’aménagement et 24 plans d’aménagement d’agglomération rurale’’, est-il précisé dans un communiqué. C’était lors du 16ème Conseil d’Administration de l’Agence urbaine d’Agadir mercredi dernier au siège de la wilaya Souss Massa. La rencontre a été présidée par le ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Abdelahad Fassi Fehri, en présence de Ahmed Hajji, wali du Souss Massa et de Brahim Hafidi, président du Conseil régional Souss Massa. La rencontre a été marquée par la présentation du bilan de l’entité. Il en ressort notamment que l’Agence a mis en œuvre un grand nombre de projets structurants à l’échelle du Grand Agadir. Il apparait qu’au niveau du rural, 34% des communes sont aujourd’hui couvertes par un plan d’aménagement et d’autres documents relatifs à l’arrière-pays sont en cours de réalisation. Parmi les autres chantiers lancés, on retient particulièrement le lancement fin 2018 de l’élaboration du schéma directeur d’aménagement urbain du bassin de Massa et de Ait Baha. Le dossier est aujourd’hui au stade de sa phase de diagnostic, précise Amine El Idrissi Belkasmi, directeur de l’Agence urbaine d’Agadir. Au programme également de l’Agence, l’aménagement d’un nouveau siège. Coût du projet: 14 millions de DH, hors charge foncière. Pour l’heure, le dossier est au stade d’obtention d’autorisation et les travaux devraient être lancés avant la fin de cette année. Concernant le programme prévisionnel de l’Agence au titre de 2019 ainsi que le plan d’action stratégique 2020-2021, ont retient notamment que l’établissement procédera à la dématérialisation de ses procédures à l’horizon de l’année 2021.