Une nouvelle complémentaire santé pour les enseignants du secteur public

L’extension de la couverture à toutes les hospitalisations et l’amélioration du taux de remboursement, de 90% à 100%, sont les principales innovations. Tout le personnel du secteur public de l’enseignement, actif ou retraité, bénéficie de la couverture.

L’assurance médicale complémentaire (AMC) de la Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’éducation-formation est rebaptisée AMC+. Le contrat a été signé le 30 juin dernier par Youssef El Bakkali, coordonnateur des services administratifs de la Fondation MohammedVI et Mehdi Tazi, PDG de Saham Assurance Maroc, pour une entrée en vigueur le 1er juillet. Le montant de la souscription est de 135 MDH. L’AMC+ est une version améliorée de l’AMC. Elle est gérée pour le compte de la Fondation MohammedVI par la compagnie Saham Assurance qui a été désignée pour cette mission, à l’issue d’un appel d’offres public ouvert. Ses principales nouveautés sont l’extension de la couverture pour englober toutes les hospitalisations au Maroc et à l’étranger, médicales ou chirurgicales, quelle que soit la nature de la maladie ; l’amélioration du taux de remboursement de 90% à 100% sur la base du reste à charge, après déduction de la franchise assurée par l’AMO-CNOPS ; l’adoption d’un remboursement complémentaire à hauteur de 150% du tarif national de référence (TNR) et la revalorisation des plafonds de remboursement pour certains cas particuliers (scanner et prothèses auditives).

En ce qui concerne les cas particuliers, autres que la maternité, la base de remboursement correspond à la différence entre les frais engagés ou à engager par l’adhérent et la part qui sera remboursée ou prise en charge par l’AMO-CNOPS, et ce, dans la limite des plafonds fixés pour chaque cas. Pour ce qui est de la maternité, des forfaits sont accordés en fonction des cas d’accouchement.

Remboursement plafonné à un million de DH par personne et par an

La couverture bénéficiera à tout le personnel du secteur public de l’enseignement, actif ou retraité sans limite d’âge, aux conjoints sans limite d’âge, aux enfants à charge jusqu’à l’âge de 21 ans (ou 26 ans s’ils poursuivent leurs études), aux enfants en situation de handicap sans limite d’âge, ainsi qu’aux ayants droit d’un adhérent décédé. Le plafond de remboursement s’élève à un million de dirhams par personne et par an.

A noter que depuis la création de l’AMC en 2004, 90 000 personnes ont bénéficié de la complémentaire santé de la Fondation MohammedVI. En 2015, les remboursements, au titre de l’AMC, ont atteint 84,5 MDH, soit environ 3,5 fois plus qu’en 2005. De même, qu’en dix ans, le nombre de bénéficiaires de l’AMC est passé de 29000 à près de 86 000.

Enfin, depuis 2004, la somme cumulée des primes d’assurance a atteint 587 MDH pour 632 000 bénéficiaires.