Une nouvelle allure pour le Captiva de Chevrolet

Le Captiva sera disponible avec 4 moteurs : deux V6 essence, un 2.4 de 167 ch. et un 3.0 à  injection directe de 258 ch.

Le nouveau Chevrolet Captiva a bénéficié de nombreuses retouches, visant à lui donner une identité plus affirmée ainsi qu’un air de famille plus prononcé avec les autres modèles de la gamme Chevrolet. Sa double calandre a été largement agrandie et barrée du logo de la marque. Les boucliers, quant à eux, ont été redessinés, tout comme les feux et le capot. Les prises d’air sur les ailes avant sont également plus étirées. Les jantes adoptent de nouveaux dessins. A l’intérieur la planche de bord est entièrement redessinée. Un bandeau laqué court désormais le long de la planche de bord, et l’assemblage est bien fini. Tout se tient bien et augure d’un bon vieillissement.

Le Captiva n’a pas à rougir de la comparaison avec un Hyundai Santa Fe ou un Toyota Rav-4. Il reste un véhicule 7 places, de série sur tous les modèles, un avantage qui le place en prix au-dessus de son cousin l’Opel Antara, mais qui, lui, reste un 5 places. En termes de comportement routier, le véhicule bénéficie d’un réglage affermi, qui permet de contenir un peu plus les mouvements de caisse au bénéfice de la tenue de route et sans compromettre le confort. La transmission reste sur le même schéma que l’ancien modèle avec le choix entre 2 roues motrices à l’avant ou une transmission 4×4 non permanente. Enfin, dernier axe d’amélioration, l’équipement. Désormais, toutes les versions bénéficient, outre les systèmes de sécurité d’un frein à main électrique, du kit main libre Bluetooth, du limiteur de vitesse en descente HDC, et de l’aide au démarrage en côte.

Le Captiva sera disponible avec 4 moteurs : deux V6 essence, un 2.4 de 167 ch. et un 3.0 à injection directe de 258 ch.