Un Qatari sur Facebook vaut 4 Marocains et un Français en vaut deux

Avec 500 millions de membres dont 3,4 millions de Marocains, le réseau attire la publicité. Pour cibler une clientèle marocaine, un annonceur doit payer 0,25 euro pour chaque clic d’origine marocaine.

Communiquer aujourd’hui sur Internet passera sans doute par une campagne sur le réseau social Facebook. Et pour cause, avec 500 millions de membres à travers le monde,  Facebook est devenu un levier essentiel du e-marketing pour les entreprises qui peuvent cibler leur communication en fonction des informations de profil que les utilisateurs de «Face» n’hésitent pas à remplir. Le nombre important des membres de Facebook a fait du réseau social un ogre publicitaire. Son chiffre d’affaires a atteint 1,2 milliard de dollars sur la période janvier-septembre 2010.

Sur Facebook, le nombre de Marocains (dans le sens de ceux dont le compte a été créé à partir d’une adresse IP marocaine) ne cesse de s’accroître : on y enregistre aujourd’hui environ 3,4 millions de membres dont 61% sont des hommes et 64% sont âgés de moins de 24 ans, soit 2,2 millions de jeunes. Pour les 25-34 ans, on compte 807 000 membres alors que pour les plus de 35 ans, ils ne dépassent pas les 359 000 membres.

Au Maroc, les annonceurs peinent encore à communiquer sur Internet et sur les réseaux sociaux. Malgré l’évolution des budgets de communication destinés au web, ces derniers restent encore timides par rapport aux budgets alloués aux médias classiques, mais Facebook s’octroie une bonne part de cette manne : 15%, selon les spécialistes. Comme dans les médias classiques, le prix de la publicité sur Facebook dépend de la cible que l’annonceur souhaite viser. Plus la publicité est ciblée plus son coût augmente. Facebook permet de définir plusieurs critères d’affichage de la publicité. Il peut être en fonction du pays, des villes, de l’âge, du sexe, de la formation… Mais alors combien coûte un clic marocain sur Facebook ? Pour cibler un Marocain sur Facebook un annonceur se verra facturer  environ 0,25 euro par clic, et c’est les femmes qui sont les plus chères avec 0,26 euro contre 0,25 euro pour les hommes. Côté âge, c’est les  vieux qui coûtent le plus (0,30 euro pour la tranche 35-64 ans contre 0,25 euro pour les 19-24 ans). Enfin, un Marocain ayant un diplôme universitaire coûte 0,27 euro alors que pour un lycéen, c’est seulement 0,09 euro. En comparaison avec d’autres pays, le Marocain sur Facebook a un prix relativement moyen. Il est plus cher qu’un Algérien ou un Tunisien (0,11 euro) ou un Libyen (0,12 euro) et égal à un Egyptien (0,25 euro). Selon les chiffres relevés de Facebook, ce sont étrangement les Qataris qui ont la cote avec 1,05 euro par clic suivis des Australiens avec 0,91 euro et les Suédois avec 0,89 euro. Plus près de chez nous, le clic coûte 0,41 euro pour l’Espagne, 0,50 euro pour la France et 0,61 euro pour la Suisse. Etrange monde que celui d’aujourd’hui !