Un projet de construction d’un réseau autoroutier de près de 2000 km est en préparation

Le réseau autoroutier national devrait s’étendre à  1800 km d’ici à  2016. 21 des 27 villes marocaines de plus de 100 000 habitants sont reliées au réseau.

Autoroutes du Maroc (ADM) fête son 25e anniversaire. A cette occasion, une cérémonie a été organisée le 25 novembre à Rabat, à la Bibliothèque nationale du Royaume, sous le thème : «25 ans d’aménagement et d’engagement». Cette cérémonie était l’occasion de faire le point sur les réalisations de la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) au cours de ses 25 années d’activité.

C’est ainsi que, jusqu’à aujourd’hui, 1511 km d’autoroute ont été construits. A l’heure actuelle, le réseau autoroutier national permet de relier le Nord au Sud grâce à la liaison Tanger-Agadir, ainsi que l’Est à l’Ouest par le biais de la liaison El Jadida-Oujda. De ce fait, le cumul des investissements réalisés par ADM a atteint les 45 milliards de DH en 2014. Ce montant devrait passer à 57 milliards de DH, lors de l’achèvement, prévu pour le milieu de l’année 2016, «du linéaire des 1800 km concédés à ADM à l’issue des deux contrats programmes signés par la société et l’Etat».

La Banque Européenne d’Investissement (BEI) a participé, de manière significative, au financement. Cette contribution a dépassé les 1,3 milliard d’euros au cours de ces vingt dernières années, ce qui équivaut à près de 40% du coût total des projets réalisés par ADM durant cette période.  
Selon Aziz Rabbah, ministre de l’équipement, du transport et de la logistique, «un projet de construction d’un nouveau réseau autoroutier de près de 2000 km est en préparation. Il devrait permettre de relier le centre du pays aux régions du Nord et du Sud».

Pour le moment, «le réseau autoroutier marocain est le deuxième en Afrique en termes de longueur, après le réseau sud-africain. Il constitue un levier pour le développement économique du pays, dans la mesure où il permet de connecter 80% des installations industrielles, 5 ports principaux, ainsi que 7 aéroports internationaux», souligne Anouar Benazouz, DG d’ADM. En outre, 21 des 27 villes de plus de 100 000 habitants sont reliées au réseau autoroutier.
Il convient aussi de signaler que le Maroc a aujourd’hui acquis une autonomie totale, vis-à-vis de l’étranger, dans le domaine de la construction d’autoroutes, ce qui lui a permis d’exporter son savoir-faire dans des pays africains.