Un plan à  165 MDH pour relancer le tourisme à  Marrakech

Un plan de communication axé sur l’image institutionnelle, le tourisme de luxe et le tourisme familial est en cours de préparation.
Une campagne d’une durée de 6 mois sera lancée en octobre dans les pays émetteurs.

L’Etat a décidé de sortir les grands moyens pour soulager Marrakech. Lors de la dernière réunion du comité de veille stratégique tenue mardi 15 septembre, il a été décidé de dégager un budget de 15 millions d’euros, environ 165 MDH, entièrement consacré à des opérations de promotion et de communication multiformes en faveur de cette ville. Le plan dont les grandes lignes sont la résultante d’un travail conjoint mené par le Conseil régional du tourisme (CRT) de la ville et l’Office national marocain du tourisme (ONMT) est en cours de finalisation. La mise en œuvre commencera en octobre et durera six mois. Ce plan s’articule autour de plusieurs volets.
Le premier prendra la forme d’une campagne institutionnelle spécifique pour la ville autour du thème de «l’authenticité et de la culture vivante». A ce titre, seront programmées des campagnes de presse et d’affichage dans les principaux marchés émetteurs que sont la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Espagne et les pays du Benelux. Le but est de montrer que la destination connaît un  bouillonnement culturel grâce à ses festivals, ses galeries de peinture ainsi que d’autres manifestations qui ne sont pas toujours connues du public.
En parallèle, un site web original sera mis en ligne pour séduire le touriste, grâce, nous dit-on, à une technologie nouvelle qui rappelle le fameux site «Marocthérapie». Ce site devrait aussi orienter l’internaute vers des offres alléchantes.
Le deuxième aspect de cette campagne vise à mettre en avant l’évolution de l’offre  de la destination qui s’oriente de plus en plus vers un tourisme de luxe avec l’arrivée de grandes enseignes dans ce créneau, mais aussi vers un tourisme familial. En effet, sur  les 5 000 lits supplémentaires qui seront mis sur le marché durant les années 2009 et 2010, la moitié concerne l’hôtellerie de luxe et l’autre moitié les hôtels clubs.

Nouvelle orientation : tourisme de luxe et hôtels clubs pour les familles
Une campagne TV en partenariat avec les tour-opérateurs est  prévue dès octobre en France, avant d’être étendue aux autres pays, notamment, pour véhiculer l’image d’une destination familiale. Elle sera complétée par une campagne d’affichage sur les vitrines des agences de voyages. Pour le tourisme de luxe, un appel d’offres a été lancé pour sélectionner une agence spécialisée en relations publiques et en événementiel pour toucher cette clientèle particulière dans les marchés traditionnels, les Etats-Unis et la Russie.
Tout cet effort serait caduc s’il n’était pas soutenu par un renforcement des dessertes aériennes. Aussi, et pour la première fois, des négociations seront menées directement avec des compagnies aériennes régulières, sans  passer par des T.O., dans des pays comme l’Allemagne, l’Italie, la France et la Grande-Bretagne pour ouvrir des lignes sur Marrakech. La RAM sera aussi sollicitée.