Un nouveau départ pour l’Association marocaine des trésoriers d’entreprise

Une vision et un plan d’action ambitieux pour la période 2010-2012.
Un nouveau bureau a été élu en juillet 2009.

En veilleuse depuis 2005, l’Association marocaine des trésoriers d’entreprise (AMTE) revient sur la scène. En février dernier, l’association a fait une première sortie après une longue absence. La rencontre, bien que prenant la forme d’une conférence débat autour de la couverture du risque financier au Maroc, était en fait l’occasion pour la nouvelle équipe de l’AMTE de donner un nouveau départ à leur association. Une équipe qui est d’ailleurs aux commandes depuis juillet 2009, date de l’élection du nouveau bureau qui compte six membres en plus du président, Abdelali Moukrime, directeur administratif et financier d’Akwa Group. C’est d’ailleurs ce dernier qui, en ouverture de la rencontre, a pris la parole pour présenter la nouvelle vision de l’association, son organisation et surtout le plan d’action que s’est fixé le bureau pour son mandat qui court jusqu’en 2012. A ce titre, les membres de l’AMTE ont préféré procéder progressivement. 2010, première année du mandat, sera, comme l’a expliqué M. Moukrime, l’année de la relance de l’association. Pour cela, deux opérations sont prévues. La première consistera à mener une enquête détaillée sur la fonction de trésorier d’entreprise au Maroc. L’étude sera confiée au cabinet spécialisé en formation, Abacus. Par la suite, l’association envisage de lancer un programme de formation au profit des PME/PMI pour les faire profiter de l’expertise de ses membres et de son réseau. «A l’AMTE, nous nous proposons de bâtir un partenariat win-win avec toutes les composantes de la communauté financière avec comme principal objectif de servir l’entreprise nationale, d’œuvrer à l’amélioration de sa rentabilité, de l’assister dans ses efforts de faire face à la concurrence», expliquait dans son mot d’ouverture le président de l’association.

La deuxième année (2011), elle, est placée sous le signe de la régionalisation avec, là aussi, deux actions majeures : le développement du réseau de trésoriers d’entreprises au niveau des régions et le partage du savoir-faire en matière de gestion de trésorerie au sein de ce réseau et entre les futures antennes régionales de l’association.

Enfin, en 2012, le nouveau bureau de l’AMTE a deux ambitions : la création d’un centre de recherche en gestion de trésorerie et le positionnement définitif de l’association comme acteur majeur dans le développement du paysage financier marocain.

La feuille de route que s’est proposé de suivre le bureau de l’association est manifestement ambitieuse et marque une rupture avec le passé. Tout cela, explique M. Moukrime, pour un seul objectif : une production de savoir valorisante basée sur les compétences réunies pour produire de la plus-value.