Un lit d’hôpital coûte 88 000 DH par an à  Sefrou et près de 200 000 à  Khémisset

«Comment peut-on maîtriser les soins sans les connaître ?», une question basique pour tout gestionnaire de la santé. Pourtant, on ne s’y est jamais intéressé avant le lancement du PFGSS. «Avant cette étude, on ne connaissait pas combien nous coûtait réellement chaque prestation. Cette étude a constitué un préalable pour la mise en place de l’AMO et d’un système de facturation», explique M. Belghiti. L’analyse des coûts hospitaliers a porté sur cinq villes (Kénitra, Tanger, Casablanca, Sefrou et Khémisset). Ainsi, apprend-on que le coût de fonctionnement annuel moyen par lit varie entre 87 883 DH à Sefrou et 199 562 à Khémisset avec une moyenne de 117 700 DH. Par activité, les consultations externes, l’imagerie et le laboratoire représentent 46 % du coût complet. Les interventions chirurgicales, quant à elles, représentent 27 % du coût complet des urgences et 18 % du coût complet des hospitalisations (23 % si on ne prend en considération que les hospitalisations au service chirurgie).
Par pathologie, le diabète et la péritonite sont considérés comme les plus coûteux. Les cataractes et les hernies ombilicales se situent à un niveau intermédiaire au moment où les accouchements uniques et les ménorragies sont considérés parmi les pathologies les moins chères (dont le coût moyen par jour est inférieur à 250 DH). En moyenne, la durée d’hospitalisation varie entre 8 et 12 jours avec un coût moyen quotidien entre 150 et 300 DH