Un investissement de 9 milliards de DH dans la vallée du Bouregreg

Wessal Capital prend en charge la réalisation de la séquence II du projet de réaménagement de la vallée. Le projet présenté devant le Souverain devrait positionner Rabat-Salé comme une capitale du tourisme culturel. 105 000 m2 de bureaux sont prévus sur le site.

Casablanca ne sera décidément pas la seule à changer de visage grâce aux investissements de Wessal Capital. En plus des 6 milliards de DH qui seront investis dans Wessal Casablanca Port, le fonds d’investissement mobilisera plus de 9 milliards de DH pour réaliser un important investissement dans la vallée du Bouregreg avec comme objectif de faire de Rabat une capitale du tourisme culturel. C’est là le plus important projet d’investissement annoncé par Wessal Capital à ce jour.

Concrètement, Wessal Bouregreg, initié sous l’impulsion de S.M. Mohammed VI, constitue un immense projet urbain portant sur l’aménagement de la séquence II de la Vallée nommée «Al Saha Al Kabira». Cette séquence intervient dans la continuité de la séquence «Bab Al Bahr», d’ores et déjà fonctionnelle.

«Wessal Bouregreg», qui sera réalisé entre 2014 et 2020, s’étale ainsi sur une superficie de 110 hectares, desservi par le tramway, le réseau routier et autoroutier et se trouvant à 10 minutes de l’aéroport international de Rabat–Salé. Cette connectivité avec les réseaux de transport devrait être particulièrement stratégique pour la réussite du projet.

Les composantes prévues dans le cadre de ce chantier sont logiquement à forte dominance culturelle, s’inspirant du patrimoine vivant et architectural local, et viendront renforcer l’attractivité touristique de toute la zone du Bouregreg. Elles permettront en effet à Rabat, mais aussi à la ville de Salé, de rivaliser en termes de développement économique et social avec les grandes capitales culturelles mondiales.

La région centre vise 4 millions de touristes en 2020

Le projet comprend la construction du Grand théâtre de Rabat qui figure parmi les programmes nationaux de développement culturel. Le bâtiment aura un positionnement stratégique, vu qu’il sera édifié sur un site où se joignent les monuments historiques de la région ainsi que les deux médinas de Rabat et de Salé. Il aura une capacité d’accueil de 1900 places, en plus d’autres salles de spectacles et des aménagements extérieurs.

De même, Wessal Bouregreg comprend un musée de l’archéologie et des sciences de la terre, permettant de mettre en valeur les atouts dont regorge la vallée. D’après les maquettes présentées, le musée devrait s’étendre sur 25 000 m2 et abriter des collections géologiques regroupant des fossiles de dinosaures découverts au Maroc et à l’étranger, ainsi que des millions de spécimens appartenant au patrimoine naturel marocain qui retraceront les grandes ères géologiques et l’évolution des espèces.

Pour rappel, la vallée du Bouregreg regorge de monuments historiques classés patrimoine mondial. Ces repères retracent le passé glorieux de la région et marquent la diversité des traditions liées à l’héritage culturel des populations de Rabat et Salé. En effet, l’existence d’une vie humaine dans la vallée du Bouregreg est attestée par de nombreuses découvertes archéologiques.

L’homme de Rabat et l’homme de Salé, qui remontent à 165000 ans d’après les études, ont été découverts dans les grés dunaires en 1934.
Sur un autre registre, et en plus de la construction d’une maison de la culture et l’aménagement des berges de la séquence II, le projet présenté devant le Souverain prévoit une marina qui proposera une base de 100 nœuds. Elle sera bordée de résidences de style architectural alliant modernité et tradition.

Au niveau de l’offre tertiaire, Wessal Bouregreg inclura un espace de 105000 m2 qui seront dédiés aux bureaux. Développé dans le style et les normes des plus grands centres d’affaires internationaux, le complexe professionnel intégré de «Wessal Bouregreg» pourra bénéficier de son emplacement exceptionnel en front du fleuve et des sites prestigieux comme le Mausolée Mohammed V et la Tour Hassan. Le complexe sera complété par une composante hôtelière permettant de renforcer la capacité litière de la région.

Notons que sur le volet social «Wessal Bouregreg» devrait permettre à terme la création de 12 000 emplois dont bénéficieront prioritairement les habitants des médinas mitoyennes. Le site contribuera au renforcement du positionnement touristique de la région centre, qui ambitionne de recevoir, à l’horizon 2020, 4 millions de touristes et de créer 63000 emplois.