Un Forum Maroc-Russie pour dynamiser les échanges commerciaux très limités entre les deux pays

Il réunit quelque 120 hommes d’affaires marocains et autant d’investisseurs russes, en plus des officiels des deux pays. Avec des produits à  faible valeur ajoutée, la Russie pèse à  peine 5% dans les importations et moins de 1% dans les exportations.

Les échanges commerciaux entre le Maroc et la Russie sont très faibles. Selon les chiffres du département du commerce extérieur, en 2013, les exportations à destination de ce pays s’établissent à peine à 2 milliards de DH, alors que les importations atteignent 16 milliards. En gros, la Russie ne pèse que 5% dans les importations et moins de 1% dans les exportations du Royaume avec une structure d’échange dominée par les produits à très faible valeur ajoutée.
Sur ce fond, se sont ouverts les travaux du premier Forum économique Maroc-Russie à Moscou. Comme le laisse entendre le thème retenu pour cette édition, le Royaume veut à travers ce rendez-vous dynamiser les échanges et se positionner en tant que partenaire stratégique pour Moscou. Avec un accent particulier mis sur le rôle de hub régional que peut jouer le Maroc pour les investisseurs russes désireux de conquérir les marchés du continent.

La rencontre, qui vise également à présenter les potentialités du Maroc en termes d’opportunités d’affaires et d’investissements, et permettre aux participants marocains d’échanger avec leurs homologues russes, réunit quelque 120 hommes d’affaires marocains et autant d’investisseurs russes, en plus de responsables gouvernementaux dont des ministres et des hauts responsables des institutions publiques et financières des deux pays.

Le Maroc veut drainer 800 000 touristes russes à l’horizon 2020

Selon l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX), une attention particulière sera portée lors de ce forum à des secteurs clés de l’économie marocaine et qui offrent des opportunités d’affaires pour la Russie, notamment l’agriculture, la pêche, l’énergie et le tourisme. Ce dernier secteur a été remarquablement représenté par une importante délégation d’opérateurs publics et privés. Selon le ministre du tourisme, qui s’exprimait lors des travaux du forum, la conquête des marchés émergents, particulièrement la Russie, est une priorité de la Vision 2020. Le Maroc a en effet accueilli plus de 47000 touristes russes en 2013, soit plus de 60% par rapport à 2012. Il ambitionne d’en drainer quelque 800 000 à l’horizon 2020.

En marge du forum, la Banque Centrale Populaire ainsi qu’Attijariwafa bank ont procédé à la signature de conventions de coopération avec Sberbank, la première banque russe. Ces conventions portent sur plusieurs axes, notamment le correspondent banking, les activités documentaires et trade finance, les syndications et les marchés financiers. Notons que ce forum de Moscou vient après celui tenu en décembre dernier à Casablanca.