Trois accords signés avec le Portugal

La 8e session de la Haute commission mixte a accordé une importance particulière à la coopération économique et aux moyens de dynamiser échanges bilatéraux et flux d’investissements.

Le Maroc et le Portugal sont déterminés à développer et à intensifier leur coopération dans les domaines économique, commercial et financier. La 8e session de la Haute commission mixte maroco-portugaise, tenue à Lisbonne les 26 et 27 novembre dernier, s’est achevée sur cette impression. Contrairement aux relations diplomatiques, qualifiées d’exemplaires et qui fêteront l’année prochaine leur 230e anniversaire, les relations économiques sont en deçà des attentes. Les investissements privés portugais au Maroc connaissent une volatilité inquiétante (pic en 1999 équivalent à 5,07 milliards de dirhams, investis essentiellement dans la pêche et les télécoms) et les échanges commerciaux ne placent le Portugal qu’au 22ème rang des clients et au 20e des fournisseurs du Maroc en 2003. En tout et pour tout, ces échanges n’ont représenté que 1,1 % du volume global du commerce extérieur marocain, à 2,46 milliards de dirhams.

Un événement économique commun pour 2005
La délégation marocaine, présidée par Driss Jettou et comprenant plusieurs ministres (Finances, Equipement et Transport, Culture, Famille, Enfance et personnes handicapées), en était consciente. Outre les accords signés avec le gouvernement portugais (voir encadré), les deux parties ont décidé de travailler ensemble en vue d’organiser «un événement économique» en 2005 et d’assurer, lors du prochain sommet, une rencontre entre les entreprises des deux pays. La visite royale au Portugal, programmée pour le mois de mai prochain, permettra d’ailleurs de faire un pas dans ce sens. En attendant, M. Jettou a exhorté les entreprises portugaises à investir au Maroc, indiquant que toutes les facilités leur seront accordées dans le cadre de la politique marocaine de promotion des investissements extérieurs.
Les médias locaux se sont fait largement l’écho de ses encouragements et le Premier ministre Pedro Santana Lopez a réitéré l’engagement du Portugal à «promouvoir toutes les initiatives à même de consolider les échanges commerciaux et de favoriser un flux d’investissements plus important». Sur un autre plan, le Portugal a réitéré son soutien à la demande du Maroc de faire évoluer ses relations avec l’Union européenne vers un statut avancé et s’est engagé à déployer les efforts nécessaires à même de faire aboutir ce projet dans les meilleures conditions. Plusieurs projets et actions ont été également lancés aux termes des travaux de la réunion mixte.