Transport urbain à Casablanca : des bus d’occasion en attendant les 700 nouveaux véhicules

Le nouveau délégataire du transport urbain à Casablanca vient de recevoir un premier lot de bus d’occasion pour faire face à la crise du transport dans la ville.

D’après une source de la Direction générale des collectivités locales (DGCL), cette flotte de quelque 400 bus d’occasion sera à même d’offrir les garanties de sécurité et de confort requis. Importés de différents pays d’Europe, notamment d’Allemagne, d’Italie et d’Espagne, ces bus seront mis en circulation pour une période maximum d’une année. Mais auparavant, et jusqu’au 31 décembre, le service de transport sera d’abord assuré par des bus repris du précédent contrat, assure la même source. Quant aux 700 bus neufs prévus par le nouveau délégataire, ils devront être mis en circulation, contractuellement, à compter du 1er janvier 2021. L’annulation de l’appel d’offres lancé par l’Etablissement de coopération intercommunale (ECI), «Al Baida», le 14 novembre 2019, ne remet pas en cause ce calendrier. «Al Baida», rappelle la même source, a signé avec la société espagnole «Alsa Al Baida», le 31 octobre 2019, un contrat de gestion déléguée de transport collectif urbain par autobus, pour une période de 10 ans pouvant être prolongée de 5 années, dans les 18 communes composant l’ECI. Entré en vigueur le 1er novembre 2019, ce nouveau contrat comprend une période transitoire qui court jusqu’au 31 décembre 2020.