Sécurité de la chaîne logistique : Militzer & Münch Maroc prend les devants

La filiale du transporteur allemand est le premier logisticien de la place à être certifié OEA Sûreté/sécurité. La Douane a lancé le programme complémentaire de certification depuis 2015.

L’Administration des douanes et des impôts indirects (ADII) a procédé à la certification OEA Sûreté/sécurité de Militzer & Münch Maroc, filiale du leader mondial éponyme spécialisé dans le transport et la logistique, pour l’ensemble de sa chaîne transport, administrative et informatique. L’objectif d’une telle certification est de garantir la sécurité globale de la chaîne logistique internationale, conformément aux normes établies par l’Organisation mondiale des Douanes (OMD) depuis son adoption, en 2005, du cadre de norme SAFE (Security And Facilitation of the Environment).

Au Maroc, c’est depuis 2015 que la Douane a décidé de lancer un programme complémentaire de certification, en l’occurrence l’OEA Sûreté/Sécurité, afin de compléter les champs couverts par l’ancienne OEA, dénommée Simplification douanière. Le classement des opérateurs en catégorie A et B, survenue en 2010, avait précédé l’actualisation des normes, et la certification est désormais synonyme de respect des critères exigés sur le plan international, notamment ceux du type ISO 28000, ISO 9001 et TAPA.

Niveau d’exigence relevé

Militzer & Münch Maroc est, actuellement, le seul logisticien à avoir décroché une telle certification. «La mise en place de ce statut est un élément clé pour la reconnaissance des contrôles entre les administrations douanières des pays d’importation et d’exportation dans le cadre de la reconnaissance mutuelle des programmes OEA», explique Olivier Antoniotti. Ce dernier affirme que le fait de se présenter à un client avec cette certification est en soi un gage de confiance que ce dernier peut vérifier en se basant sur des référents internationaux connus, notamment pour ce qui est de la traçabilité, l’archivage numérique, la sécurisation du système d’information, des moyens de transport et des sites de l’entreprise. Aussi, la mise en place de mesures rigoureuses de contrôle interne et de gestion des flux de marchandises, impactant l’ensemble des services de l’entreprise qui interviennent dans la gestion de la chaîne logistique internationale, s’inscrit dans le cadre d’un partenariat renforcé Douane-Opérateur.

Notons que la refonte de l’organisation de l’Administration des Douanes a permis, d’après le témoignage du DG de la filiale marocaine du transporteur allemand, l’amélioration de la compétitivité du commerce extérieur.