Tourisme : Reprise plus prometteuse que prévu ?

Les chiffres publiés en début de cette année annoncent une forte reprise d’ici l’été prochain. La campagne de promotion lancée par l’ONMT s’annonce déjà fructueuse.

Le secteur du tourisme a clôturé l’année 2021 sur une évolution positive de ses principaux indicateurs , nuitées et arrivées, et ce, malgré la fermeture des frontières nationales à partir du dernier mois de cette année. Les perspectives semblent plus favorables pour l’année 2022, suite à l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc et la mise en place de divers programmes et mesures dont notamment ceux afférents à la réouverture des frontières nationales et le programme d’urgence accordé par le gouvernement pour le soutien du secteur d’un montant de 2 MMDH.

Le flux des arrivées s’est accru de 34% à fin 2021, pour un total de plus de 3,7 millions de touristes, relève la DEPF dans sa dernière note de conjoncture parue le 22 mars. Cette évolution a résulté de la progression des arrivées des MRE de 77,9%, contre une baisse de celles des touristes étrangers de 8,8%, après un retrait respectivement de 76,7% et de 80% un an plus tôt.

Par ailleurs, malgré la forte baisse enregistrée par les recettes touristiques au mois de janvier 2022 (-58,6%), en raison de la fermeture des frontières nationales le long de ce mois, l’évolution de l’activité du secteur s’annonce plus favorable pour l’année 2022 et ce, depuis la réouverture des frontières nationales en date du 7 février.

En effet, le nombre de passagers accueillis dans les aéroports nationaux durant la période du 7 au 28 février est de l’ordre de 660 045 passagers dont 50% sont des voyageurs internationaux. Il importe de souligner que le trafic international des voyageurs par voie aérienne a récupéré 72% de son niveau durant la même période de 2019. A ce propos l’ONMT a annoncé une forte reprise des arrivées touristiques pour l’été prochain grâce à la programmation de plusieurs dessertes depuis les marché émetteurs aussi bien en Europe qu’en Amérique ou au Moyen-Orient avec l’arrivée attendue des touristes israéliens. En parlant justement de ce marchés, un forum, le «Morocco Israel Tourism Investment Summit» a été organisé mardi dernier en vue de promouvoir l’investissement touristique auprès de la communauté israélienne. Les investisseurs israéliens ont fait part, à cette occasion, de leur appréciation de l’offre d’investissement touristique présentée lors de cette conférence, exprimant ainsi leur intérêt pour la contribution au développement de l’offre touristique au Maroc. Cela dit, en matière de retour de l’activité aérienne, le dernier opérateur en date à avoir annoncé son retour au Maroc, c’est Air France. La compagnie promet même un retour en force sur la destination Maroc, notamment Agadir et Tanger, en ratifiant un contrat de partenariat record pour la saison Été 22. La compagnie mettra ainsi en place une offre de plus de 500 000 sièges vers le Maroc au départ de la France, soit une évolution de 7% par rapport à l’été 2019 (année référence pré-Covid).

Peu auparavant, la compagnie aérienne Ryanair a annoncé son plus grand programme d’été vers le Maroc, avec 135 destinations et plus de 370 vols hebdomadaires au départ de 11 pays, dont la France, l’Allemagne, l’Irlande, l’Italie, le Portugal et le Royaume-Uni. Le transporteur irlandais souligne qu’avec 37 nouveaux itinéraires, cette connectivité accrue apportera un grand nombre de touristes de tous les marchés européens de premier plan. Le programme d’été 2022 de Ryanair pour le Maroc comprendra un investissement d’un milliard de dollars, 135 routes au total, dont 37 nouvelles destinations et plus de 370 vols par semaine.

Cette année devrait par ailleurs connaître les premières retombées d’une récente tournée internationale de l’ONMT. Entre autres résultats de ces voyages, des engagements considérables, de la part des différents TO et acteurs du domaine, en termes d’objectifs clients, de sièges et de campagnes de communication conjointes sur 6 marchés (Allemagne, France, Suisse, Autriche, Pays-Bas et Royaume-Uni). Il est également question de plans de développement de la capacité aérienne à mettre en place pour doubler les objectifs actuels à l’horizon 2023-2024, soit des capacités de plus de 200 000 touristes. Sur le marché espagnol, un renforcement du partenariat stratégique entre l’ONMT et Iberia dès la saison Été 2022 est prévu. Celui-ci prévoit d’assurer la promotion du Maroc dans tout le réseau Iberia comptant plus de 100 destinations européennes et sud-américaines, ce qui devrait entraîner une forte augmentation des liaisons vers les villes de Casablanca, Marrakech et Tanger. Globalement, En déployant une stratégie de communication ciblée, notamment à travers les canaux digitaux, l’office se donne les moyens de relancer l’engouement autour de l’offre Maroc et de raffermir son attractivité, en tant que destination accessible, sûre et dépaysante, offrant une diversité d’expériences sans égal.