Tourisme : les prémices d’une restructuration de l’arrière-pays de l’Oriental

Les voies de communication se modernisent et des sites touristiques en cours de réaménagement.

La dynamique de la station balnéaire de Saïdia sera-t-elle contagieuse pour l’arrière-pays de l’Oriental ? La région regorge de trésors en montagnes, tels que le village de Tafoughalt près de Berkane, la vallée de Zegzel, les montagnes de Beni Znassen et la grotte du chameau… Une double voie reliant Berkane à l’autoroute, en passant par Tafoughalt, est en cours de réalisation. «Cependant, une vision de développement claire est nécessaire afin de faciliter la création d’auberges, de gîtes et de restaurants dans la région. L’exploitation de la grotte du chameau (réaménagée depuis plus de 2 ans) dans la vallée de Zegzel a été confiée à un investisseur. Elle sera opérationnelle en septembre», confie M. Zaki.

L’avenir touristique de la région de l’Oriental commence à s’éclaircir, d’autant plus que l’école de football dédiée à la concentration des équipes en face de l’hôtel Belive de Saïdia est en cours d’achèvement. Le taux de réalisation des travaux est de 70%. Encore faut-il accompagner ce développement par une école supérieure de formation en tourisme afin d’améliorer la qualité de service. Et pour attirer plus de nationaux, les professionnels espèrent l’ouverture de malls avec des produits détaxés. C’est en quelque sorte un appel direct aux investisseurs privés.