Tourisme : La reprise se confirme à Agadir et Taghazout

Forte affluence sur les plages du Nord d’Agadir. Les nouveaux resorts de Taghazout séduisent les touristes nationaux à la recherche d’une offre luxueuse en bord de mer. Le plein assuré pour les mois de juillet et août. La desserte aérienne reste à renforcer à partir de septembre au départ des marchés extérieurs de prédilection de la destination pour maintenir la reprise.

La saison estivale démarre fort dans la région d’Agadir. La période de l’Aid a drainé les touristes en masse à Agadir et Taghazout où les hôtels ont fait le plein. Et ce n’est qu’un début. Les réservations continuent de tomber pour toute la saison estivale. Les visiteurs sont, en ce moment, plus à la recherche du balnéaire. Il faut dire aussi que les belles plages du Nord d’Agadir et la nouveauté des resorts de Taghazout ont depuis l’ouverture de ces établissements luxueux un effet d’entraînement sur toute la destination. Pour doper les taux d’occupation, les hôteliers d’Agadir et de Taghazout rivalisent aujourd’hui en matière d’offres et d’équipements pour drainer et fidéliser la clientèle, sachant que les touristes tant nationaux qu’internationaux sont aussi en quête d’animation, de bien-être et de nouvelles expériences.

Pour séduire sa clientèle, l’hôtel Fairmont Taghazout, qui fête en ce mois de juillet son premier birthday, a renforcé sa position gastronomique à travers notamment l’enrichissement de ses concepts culinaires. Dans l’hôtel, le restaurant japonais Morimoto, premier restaurant de l’enseigne en Afrique, continue à être une attraction et une adresse sûre pour les clients qui résident dans l’établissement comme les visiteurs et habitants de la ville. L’hôtel met aussi en avant des offres wellness et découverte à travers l’organisation d’excursions pour distraire sa clientèle. L’été s’annonce chaud également pour le Tikida Taghazout. Il était difficile d’y trouver une chambre durant la période de Aid Al Adha. Les touristes recherchant le produit all inclusif que propose l’hôtel et son cadre luxueux. Pour le reste de juillet et le mois d’août le resort devrait aussi afficher complet.

De son côté, le Hyatt Regency mise sur une offre d’animation diversifiée pour doper son taux d’occupation et fidéliser sa clientèle. Ateliers créatifs gratuits pour petits et grands, fitness, yoga, spas avec une offre de rituels de bienfaits de la mer …, les activités proposées sont diverses pour ceux qui veulent se dépenser pendant leurs vacances. En cette période, selon le management la clientèle nationale occupe 60% du taux d’occupation de l’établissement qui dépasse un taux d’occupation global de 80%. Outre la clientèle nationale, le Pickalbatros White Beach Resort Taghazout mise pour sa part sur une clientèle gadirie en cette période estivale. L’établissement propose des Day Pass pour ceux qui souhaiteraient passer la journée dans l’hôtel et profiter de ses installations, son offre d’animation et culinaire. Comme dans les autres hôtels, la clientèle afflue et l’établissement devrait faire le plein en ce mois de juillet comme en août. A Agadir, l’hôtel Sofitel s’attend aussi à un fort taux d’occupation en cette période estivale. L’établissement qui continue à investir dans le réaménagement de ses espaces d’accueil et d’hébergement pour monter en gamme et se positionner en hôtel de luxe avec une décoration esprit bord de mer, aura bientôt une base nautique. En attendant, l’établissement a enregistré un taux d’occupation de 82% selon ses dirigeants durant la période de Aid Al Adha. Les retombées du festival Timitar devraient se faire ressentir durant cette mi-juillet. La visibilité sur les réservations pour les semaines à venir laisse aussi entrevoir un excellent mois d’août.

Le plein est donc assuré pour les établissements en vue dans la destination. Les hôteliers restent toutefois inquiets pour la prochaine saison. A partir de septembre, il y a pour le moment peu de visibilité sur le retour des marchés étrangers de prédilection de la destination. Les hôteliers continuent à réclamer un renforcement de la desserte aérienne au départ des premiers marchés étrangers de la station balnéaire, que sont les marchés français et anglais.

En attendant, les investissements dans la mise à niveau des infrastructures de la ville d’Agadir se poursuivent pour une meilleure attractivité de la destination. Comme attendu, un grand nombre de réaménagement d’artères a été achevé pour la fluidité de la circulation. Ceux qui ont emprunté la route des plages au Nord d’Agadir ont constaté l’ouverture des doubles voies qui relient la localité d’Anza à la commune d’Aourir. Cela va permettre de mettre fin, enfin, aux goulots d’étranglement de la circulation se situant à ce niveau lors des pics de la saison estivale et durant les week-end toute l’année.

Comme annoncé, le téléphérique sera mis en service cette mi-juillet. Premier projet du genre au Maroc, l’équipement est très attendu dans la ville. Il permettra aux usagers et visiteurs d’avoir une vue panoramique de la ville en se rendant vers le site emblématique et historique de la Kasbah Oufella. La forteresse devrait être ouverte partiellement, également à la même échéance, après plusieurs mois de travaux de mise en valeur.