Les destinations d’avenir du tourisme de luxe

Tanger et Casablanca : deux villes balnéaires historiques où le tourisme de luxe peut «cartonner».

Casablanca : L’offre culturelle de la ville renforcée

 

Casablanca
Casablanca


La capitale économique du pays est la première ville de tourisme d’affaires, de shopping (avec 4 malls), de tourisme médical et de croisières. Ce qui lui confère un taux de remplissage de presque 90% en semaine. Par contre, ce taux chute à 40% le week-end. Casablanca dispose d’une capacité de plus de 22 000 lits avec des enseignes prestigieuses telles que Four Seasons, Sofitel, Hyatt…La construction du Royal Mansour Casablanca permettra à la ville de se doter d’un Palace de luxe. En outre, l’hôtel Lincoln renaîtra de ses cendres pour devenir un hôtel de très grand standing. D’après la délégation du tourisme de Casa-Settat, 12 nouveaux hôtels d’une capacité de 1500 chambres seront ouverts, soit 3200 lits à l’horizon 2020 à Casablanca. Les Français demeurent la première clientèle étrangère de la ville, suivis des Allemands, des Américains, des Anglais, des ressortissants des pays du Golfe, de l’Espagne et de la Chine. En terme d’infrastructure, 26 chantiers structurants sont ouverts dans la ville. Le Grand Théâtre, le Zoo Ain Sebaa et le parc de la Ligue Arabe seront ouverts prochainement. D’autres ouvertures sont prévues telles que le Centre d’interprétation du patrimoine à la Médina, le Musée de la Résistance, l’église Buenaventura et la synagogue réhabilitées à la Médina… renforceront l’offre culturelle de la ville. Le très attendu projet Wissal Casablanca Port avec un nouveau palais des congrès, une marina, un programme résidentiel et tertiaire, des espaces de loisirs, de commerces, une composante hôtellerie, un port de croisières, des espaces verts… changera la face de cette ville côtière.

Tanger : Des compagnies aériennes prestigieuses pour développer le luxe

 

Tanger tourisme de luxe
Tanger


L’effet Al Boraq est incontestable sur l’activité touristique de la ville du détroit. Durant les 10 premiers mois de l’année 2019, 2,5 millions de voyageurs ont pris le train LGV, selon l’ONCF qui prévoit 3 millions de passagers à fin décembre. L’infrastructure dans la région est en développement continu. Le dernier arrivé est le luxueux Tanger Al Houara Resort & Spa (304 chambres) situé à 8 km de l’aéroport Ibn Battouta de Tanger dans une forêt de 25 hectares avec golf 18 trous. La ville accueille aussi de grandes enseignes telles que Movenpick, Hôtel Tanja Marina Bay, Al Minzah, Hilton Tanger City Center & residences et le W hotel dès 2022/2023 dans la composante hôtelière du Port de Tanger Ville. Avec ses 1400 anneaux, le port de plaisance de Tanja Marina Bay International accueille, pour sa part, des yachts de clients fortunés. Le deuxième bassin aura une capacité supplémentaire de 600 anneaux. Par voie aérienne, l’aéroport de Tanger est desservi par des compagnies Low Cost qui ne servent pas nécessairement le développement direct du tourisme de luxe. Il faut commencer d’abord par des compagnies aériennes où l’on propose une classe affaires», déclare Rkia Alaoui, présidente du CRT de Tanger Tétouan Al Hoceima.

Lire aussi :  

Tourisme de luxe : une niche à fort potentiel

Les destinations les plus prisées du tourisme de luxe