Lâayoune-Sakia El Hamra : Les hôtels de petite catégorie dominent

Laâyoune accapare 73% de la capacité classée de la région

Selon la délégation du tourisme de Laâyoune-Sakia El Hamra, la région est dotée d’une capacité litière classée totale de 2 256 lits. La province de Laâyoune accapare 73% de cette capacité, soit 1 647 lits. Ils sont surtout dominés par les établissements 4 étoiles (au nombre de 5) qui offrent une capacité de 615 lits. En outre, 4 hôtels de catégorie 3 étoiles disposent de 193 lits. Les 4 hôtels supplémentaires de catégorie 3 étoiles disposent de 192 lits. Enfin, 10 hôtels 1 étoile complètent la capacité hôtelière classée de la ville avec 449 lits. En outre, la ville propose aux visiteurs un autre type d’hébergement, en l’occurrence deux résidences hôtelières de 1ère catégorie d’une capacité totale de 94 lits et trois résidences hôtelières de 3e catégorie avec 56 lits. Enfin, il existe trois restaurants classés dans la ville.

Boujdour : une capacité litière faible

La province de Boujdour est dotée d’une capacité classée limitée à 261 lits. Elle est constituée de trois hôtels 2 étoiles d’une capacité totale de 102 lits. Deux hôtels 1 étoile avec 59 lits. Enfin, un hôtel club de 3e catégorie d’une centaine de lits.

Tarfaya : une capacité limitée mais diversifiée

Cette province balnéaire est un peu mieux lotie que Boujdour avec 324 lits classés et diversifiés. Par catégorie, un hôtel 3 étoiles de 50 lits, deux hôtels 2 étoiles de 42 lits et trois hôtels 1 étoile de 66 lits. Les résidences hôtelières, elles, comptent 99 lits. Avec en plus, une maison d’hôtes et une auberge (2e catégorie) d’une capacité de 10 et 32 lits respectivement. Enfin, un complexe caravaning de 2e catégorie d’une capacité totale de 20 lits.

A noter qu’il existe 14 projets supplémentaires dans la région ayant un classement touristique provisoire attribué par le ministère du tourisme. Leur capacité prévisionnelle est de 700 lits qui s’ajoutent aux 2256 lits actuels.