Golf et tourisme : un grand potentiel à saisir

L’offre golfique marocaine est constituée de 56 parcours, dont trois projets futurs. Le marché mondial est estimé à 23 milliards de dollars. Le Maroc peut saisir cette opportunité.

Entre l’offre golfique marocaine et son potentiel, et le marché mondial du tourisme golfique, il y a une corrélation à faire. Selon les dernières statistiques de l’ONMT, qui vient d’organiser à Marrakech, conjointement avec la Fédération royale marocaine du golf (FRMG), l’édition 2019 de l’International Golf Travel Market (IGTM), le Maroc dispose de 46 golfs opérationnels, 7 golfs en cours de construction et trois projets futurs de parcours supplémentaires. Leur spécificité ? Ces 56 golfs sont tous adossés à des projets immobiliers et à des complexes touristiques. Une particularité qui a contribué au développement de ces projets. Entre 2000 et 2010, à une période où le secteur immobilier connaissait un boom sans précédent, les projets ayant intégré un parcours de golf avaient connu du succès. C’est le constat que confirme l’ONMT dans sa présentation de l’IGTM 2019.

L’offre golfique marocaine est articulée autour de six clusters, dont les deux clusters de Marrakech-Essaouira et Agadir-Taghazout sont les plus importants, avec respectivement quatorze et cinq parcours. D’un point de vue marketing, cette offre a été récemment structurée en adéquation avec le positionnement de la destination Maroc «authenticité & culture vivante», avec plusieurs forces identifiées comme la proximité de marchés européens et les parcours de grandes signatures.

Une opportunité mondiale à saisir

En tenant en compte de la taille du marché mondial du tourisme golfique, estimé à 22,92 milliards de dollars, le Maroc a tout à gagner s’il développe son offre golfique. Mieux encore, selon les chiffres présentés par l’ONMT, le marché mondial du tourisme golfique devrait atteindre 44,60 milliards de dollars aussi tôt que 2021. En outre, le marché domestique a représenté, en 2016, la plus grosse part de l’industrie du tourisme golfique, soit 71,45%. Statistique également très significative, 30% des golfeurs opteront pour un séjour touristique golfique dans les 12 prochains mois. L’ampleur de l’évolution est donc énorme.
Par ailleurs, en plus du poids économique, le secteur golfique a un impact médiatique considérable, qui en dit énormément sur le potentiel de ce secteur. Ajouté au nombre de golfeurs dans le monde, estimé à 56 millions de joueurs, ce que génère le golf en termes d’activité économique, estimé à plusieurs milliards de dollars, donne matière à réflexion.