Des routes difficiles et un manque de connections aériennes intra-villes

Tanger : Cette ville est accessible facilement par voie autoroutière allant d’Agadir à Tanger, en passant par Casablanca. En 2018, elle sera accessible par TGV en 2h 10 à partir de Casablanca. En attendant, les plus patients peuvent emprunter le train classique qui fait le trajet en 4h45 min.

Par avion, la RAM relie quotidiennement Casablanca à Tanger par un vol de nuit. Le retour est programmé tôt le matin. Mais les professionnels espèrent l’ouverture d’un second vol qui part de Casablanca le matin pour repartir de Tanger en fin d’après-midi. Au niveau des connections aériennes à l’international, on parle de 80 vols/semaine en haute saison (estivale) et 40 vols/semaine en basse saison. A titre d’exemple, Air Arabia connecte depuis 2016 Tanger à Londres, Madrid et Barcelone. «Nous avons attiré cinq compagnies pour connecter Tanger à Paris, à savoir RAM, Air Arabia, Ryanair, Transavia et Vueling. La nouvelle ligne reliant Tanger à Palma De Mallorca (qui représente un réservoir de 22 millions de touristes) est opérationnelle sans compter Cologne en Allemagne», déclare Abdelghani Ragala.

Tétouan, Mdiq et Fnideq

L’autoroute est le meilleur moyen pour rejoindre la ville de Tétouan et la station balnéaire de Tamuda Bay sur la Méditerranée. Il existe une voie express reliant Tanger à Tétouan en une heure. Il est possible de prendre l’autoroute pour atteindre M’diq et Fnideq qui restent très proches de Tétouan. Par voie aérienne, RAM connecte Casablanca à Tétouan par trois vols hebdomadaires mercredi, vendredi et dimanche. Le départ de l’aéroport Mohammed V de Casablanca se fait en début d’après-midi et le retour de l’aéroport Saniat Rmel de Tétouan en début de soirée. Par contre, il n’existe aucun vol international atterrissant à Tétouan.

Al Hoceima

Al Hoceima est accessible par la route côtière allant de  Tétouan via Oued Laou. Mais la voie express tant attendue reliant Taza à Al Hoceima sur 148 km tarde à être achevée. Elle sera surtout empruntée par les Casablancais, les Rbatis et les Fassis qui souhaitent rejoindre Al Hoceima sans compter les autochtones. Elle devrait être opérationnelle en 2018. En attendant, il est possible d’opter pour la voie aérienne. Le même vol qui relie Casablanca à Tétouan continue vers Al Hoceima. Il est programmé, comme cité auparavant, 3 fois/semaine. On déplore pourtant l’absence de connexion par voie aérienne entre la capitale du Rif et Tanger.

Chefchaouen

La route menant vers Chechaouen est pittoresque certes mais difficile d’accès. Il faut compter 65 km où plusieurs virages rendent la conduite difficile entre Tétouan et la ville bleue. A faire en 2 heures environ. Un projet de dédoublement de la voie figure parmi les revendications des habitants et des professionnels du tourisme. Malgré cela, des milliers de visiteurs pratiquent cette route pour découvrir Chaouen de plus près.