Tourisme : Un tiers des voyages des allemands, dans le pourtour méditerranéen

Le marché allemand est prometteur avec 69,5 millions de voyages à  l’étranger, une durée de séjour de plus de 10 jours et une dépense totale de 60,7 milliards d’euros.

L’Allemagne dont l’économie est moins touchée par la crise que les autres pays européens et dont le pouvoir d’achat et la part du budget réservé aux loisirs sont en hausse mérite que les professionnels du tourisme s’y intéressent aussi. Le marché est prometteur avec 69,5 millions de voyages à l’étranger, une durée de séjour de plus de 10 jours et une dépense totale de 60,7 milliards d’euros.

D’une manière générale, les voyages des Allemands se déroulent pour 1/3 à l’intérieur du pays, 1/3 dans les pays méditerranéens et 1/3 dans les autres destinations. Les pays les plus visités sont l’Autriche, l’Italie, la Turquie et l’Espagne, et les séjours se passent généralement dans les hôtels pour 64% des touristes allemands, 30% préférant les appartements et 6% les campings. Ils partent en voyage pour la détente et une touche culturelle est la bienvenue. La clientèle allemande qui vient au Maroc est constituée principalement de cadres dirigeants (37%), d’employés et techniciens (38%) et 53% d’entre eux viennent au Maroc pour la première fois. Du reste, les Allemands sont comme les autres européens, 33% d’entre eux passent par internet pour préparer leurs voyages, les médias et télévision interviennent pour 20%, les voyagistes pour 20% aussi et enfin les recommandations de proches pour 22%. Le climat intervient dans leur décision pour 47%, le dépaysement pour 26% et le prix attractif pour 13%. Plus de 50% des touristes allemands portent un intérêt pour le balnéaire.

Le marché est d’autant plus intéressant à prospecter que le chiffre d’affaires des TO a été en 2012 de 23,3 milliards d’euros, en augmentation de 9% par rapport à 2011. Pour l’heure, le marché allemand nous a fourni 490 000 touristes en 2012 contre 236 000 en 2005, soit une hausse entre les deux dates de 11% en moyenne par an.