Tourisme responsable : cinq opérateurs primés

Le ministère a mis sur pied un Comité marocain du tourisme responsable et rédigé une charte d’éthique.
Objectif : encourager les opérateurs
à  préserver l’environnement naturel et culturel.

Concilier le tourisme avec le respect de l’environnement et de la culture des pays est devenu une préoccupation, un peu partout dans le monde. Le Maroc ne fait pas exception à la règle. Et c’est même le ministère du tourisme qui a pris les devants en créant le Comité marocain du tourisme responsable (CMTR). Dans la foulée, a été conçue une charte d’éthique à ce sujet. Le fondement de la démarche : concilier «économie et écologie, environnement et développement, ouverture aux échanges internationaux et protection des identités sociales et culturelles». Et la mise en œuvre a déjà commencé. Ainsi, cinq initiatives viennent d’être primées par les «Trophées Maroc du tourisme responsable» organisées par le ministère du tourisme.
Pour la catégorie internationale, une seule entreprise a été primée par le jury, à savoir le T.O. britannique «Naturally Morocco» qui travaille sur le Maroc depuis plus d’une dizaine d’années, plus précisément dans la région de Taroudant où il propose des programmes axés sur le développement économique et social. Ce T.O. monte des projets financés en partie par les touristes. Ces projets portent, entre autres, sur l’alphabétisation des femmes, les techniques marketing et de contrôle qualité pour les potiers de la région et la production d’huile d’olive. Fort de sa réussite, ce T.O. a engagé des actions similaires dans la région de Meknès.
Dans la catégorie nationale et sur la thématique de l’environnement, deux établissements se sont classés premiers ex-aequo. Il s’agit de l’hôtel Ibis Meknès du groupe Accor et d’Atlas Kasbah, un petit gîte rural dans la région d’Agadir.
L’hôtel Ibis en cours de certification Iso 14001 est le seul établissement à disposer d’un système de traitement des eaux usées. Il est également doté de panneaux à énergie solaire permettant de diminuer la consommation d’eau et d’électricité et sensibilise les clients aux problèmes de l’environnement.
Quant au gîte Atlas Kasbah qui fait partie du pays d’accueil touristique (PAT) d’Imouzzer Idda Outanane et  dont le propriétaire est un spécialiste en ingénierie touristique durable, il a été primé pour son intégration dans le paysage arganier de la région et sa contribution à l’économie sociale. Pour sa part, le Domaine d’Amanar, un établissement touristique situé dans la région de Marrakech, qui propose des activités sportives et de découverte axées sur des visites de villages et d’ateliers d’artisanat, s’est distingué pour la transmission de savoir-faire et de techniques aux populations locales.
Enfin, Dar Daif/ Désert et Montagne, une agence de voyages et une maison d’hôtes, a été primé pour son label «clé verte», dont l’objectif est de sensibiliser les hôtes et le personnel à la préservation de l’identité culturelle locale dans la région de Ouazzane en encourageant l’utilisation des produits locaux et leur mise en valeur. L’agence propose aussi des séjours d’écotourisme et l’initiation des touristes à l’ornithologie.