Tourisme : les professionnels pronostiquent une croissance des arrivées de 7% en 2013 et de 14% en 2014

En août, les nuitées sont en progression de 25% dans les établissements classés. L’Office du tourisme incité à  élaborer une promotion plus adaptée au marché français qui s’essouffle.

Décidément, les professionnels du tourisme et leur ministre de tutelle ont de quoi se réjouir au vu des chiffres d’août 2013 publiés par l’Observatoire du tourisme. Durant ce mois, les arrivées aux frontières ont progressé de 35% (14% pour les touristes étrangers et 50% pour les MRE) par rapport au même mois de 2012, dont les trois premières semaines ont coïncidé avec Ramadan. Les nuitées dans les établissements d’hébergement classés ont ainsi progressé de 25% par rapport à la même période de 2012, tandis que les recettes voyages ont progressé de 26%. Et pour finir, le taux d’occupation a gagné durant ce mois 13 points, passant de 42% à 55% entre les deux périodes. Sur la période allant de janvier à août 2013, les arrivées ont évolué de 7% par rapport à la même période de 2012, les nuitées de 9% et les recettes en devises de 2%, soit 38,8 milliards de dirhams.

Le retour des Assises du tourisme réclamé

Lors d’une rencontre informelle avec le ministre en marge de l’assemblée générale extraordinaire (AGE) de la Fédération nationale du tourisme, tenue pour avaliser les nouveaux statuts de la fédération, les professionnels n’ont pas manqué de se réjouir de ces performances et, selon une source présente à cette rencontre, ils ont pronostiqué une progression du secteur de 7% pour l’année en cours et de 14% pour l’année suivante.

La confiance semble donc de retour. Pour la consolider, cette rencontre fut l’occasion de discuter à bâtons rompus avec le ministre Lahcen Haddad sur les différents chantiers de la Vision 2020. Les discussions ont porté notamment sur les différents marchés émetteurs qui ont pour la plupart connu des progressions à 2 chiffres, à l’exception notable de la France, premier marché du Maroc, qui est resté stagnant quand il ne connaît pas une légère baisse comme c’est le cas en août sanctionnée par un recul de 2% des arrivées. L’idée est que l’ONMT élabore un nouveau programme de promotion pour ce marché qui prenne compte des évolutions qu’il a connues et auxquelles la promotion classique ne semble plus répondre. Dans la foulée, d’autres idées ont été lancées pour mobiliser de nouvelles ressources pour l’organe de promotion qu’est l’ONMT qui de l’avis général devrait bénéficier de plus de moyens. Le retour des Assises du tourisme a aussi été soulevé…