Tourisme : l’année sauvée pour Marrakech et Agadir

1,5 million de touristes et 5,5 millions de nuitées à  Marrakech, le même niveau qu’en 2008.
Agadir a augmenté ses arrivées de 10% malgré une baisse de nuitées de -1,8%.

Les premiers mois de 2009 avaient été inquiétants pour le secteur touristique, mais le Maroc s’en est finalement bien tiré, à commencer par Marrakech. Après un premier trimestre déprimant, la première destination du pays s’est bien rattrapée durant le second semestre. Au point où certains observateurs jugent excellentes les performances de la ville ocre eu égard au contexte conjoncturel. D’après les chiffres officiels du Conseil régional du tourisme (CRT), Marrakech termine l’année 2009 avec 1,5 million d’arrivées et 5,5 millions de nuitées, soit pratiquement les mêmes performances qu’en 2008. Cette satisfaction est motivée par le fait que la capacité d’accueil a été considérablement augmentée. En 2009, ce sont près de 5 000 lits supplémentaires qui ont été commercialisés par 8 nouveaux établissements. La capacité hôtelière de la ville totalise ainsi 45 000 lits dans 140 hôtels classés et plus de 600 maisons d’hôtes.

La ville ocre vise 2,5 millions d’arrivées en 2012

Dans ces conditions, il paraît normal que le taux d’occupation (47%) ait baissé par rapport à 2008, estime  Abdellatif Abouricha, responsable communication et relations publiques au CRT de Marrakech. Ces réalisations ne sont pas le fruit du hasard, même si cette ville jouit d’une bonne réputation au niveau international. Professionnels et pouvoirs publics, notamment dans le cadre de cap 2009, ont mené une promotion soutenue auprès des marchés émetteurs. Et la ville ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, vu qu’en 2010 beaucoup de nouveaux établissements seront opérationnels. A cet égard, elle pourra compter sur les 150 MDH qui lui ont été alloués par l’Etat pour affronter la crise. L’objectif fixé est d’atteindre 2,5 millions d’arrivées en 2012.
Agadir, l’autre principale destination, a aussi connu un mois de décembre très correct. Ses arrivées ont augmenté de 9,61% (45 650 touristes), mais les nuitées ont reculé de 1,8%, s’établissant à 228 083. Sur toute l’année, ces deux indicateurs ont fléchi de 3,09% et 3,61%, à 699 108 et 4,06 millions. La durée moyenne de séjour s’est établie à 5,81, soit presque au même niveau qu’en 2008 où elle était de 5,84, et le taux d’occupation a reculé de 1,84 point, à 49,92%. Ce sont les Marocains et les Français qui ont principalement occupé les hôtels de cette ville avec respectivement 21% et 32% des arrivées et 12% et 33% des nuitées. Les autres destinations, entre autres Tanger et Fès qui n’ont pas encore livré leurs statistiques, ne devraient pas trop changer la donne, sachant que la plupart ne sont pas des destinations d’hiver.