Tourisme : Agadir renforce sa connectivité avec le marché anglais

Pour les professionnels, le levier de l’aérien est nécessaire pour doper les arrivées.

Après Londres Gatwick-Agadir, la connexion avec le Royaume-Uni est consolidée avec une desserte d’Easyjet Glasgow-Agadir à travers deux fréquences par semaine depuis mardi 8 novembre.

Le marché anglais est en passe de progresser sur la destination Agadir. Un retour assuré de cette clientèle dans la station balnéaire après les retombées de la crise sanitaire. A un moment où le Maroc fait sa promo au Salon professionnel World Travel Market à Londres, la destination Agadir enregistre un renforcement de sa connectivité avec le marché anglais qui constitue un de ses marchés prioritaires. La nouveauté est tout d’abord une liaison Londres Gatwick-Agadir avec quatre fréquences hebdomadaires, pour un horizon de sept fréquences par semaine en 2023, indique Abdel Majid Bakiz, directeur de l’aéroport d’Agadir-Al Massira. La compagnie low-cost Wizz Air a lancé le premier vol de cette liaison le 1er novembre 2022. Une semaine après, c’est EasyJet qui met en place une connexion entre Glasgow et Agadir à travers deux fréquences par semaine (mardi et samedi). «La ville d’Agadir renforcera de ce fait son intégration au marché britannique en plus des vols déjà desservis à partir de l’aéroport d’Agadir dont Manchester, London Heathrow, London Stagnated, Dublin, Luton», ajoute M. Bakiz.
A noter que l’aéroport Agadir-Al Massira a enregistré depuis le début de l’année 2022 jusqu’au 31 octobre 1 404 129 passagers, soit un taux de récupération de 83% par rapport à l’année 2019, alors que la moyenne nationale est d’environ 70%. Aujourd’hui, c’est donc bien parti avec les nouvelles liaisons à venir. Selon une source bien informée, d’autres liaisons sont attendues, telle que la ligne de Ryanair Rome Ciampino-Agadir qui devrait offrir trois fréquences par semaine (mardi-jeudi-samedi).
La reprise se confirme ainsi pour relever le défi d’un véritable retour des touristes, les opérateurs du tourisme continuent à appeler au renforcement des capacités et de la connectivité aérienne. Le levier de l’aérien est de leur avis le vecteur nécessaire pour doper les arrivées dans la station balnéaire et créer un cercle vertueux avec des retombées économiques sur tous les écosystèmes de la région. Le développement de la connectivité d’Agadir avec les marchés émetteurs passe cependant par la multiplication des conventions avec les tour-opérateurs et la mobilisation de plus d’appareils et donc de sièges. «Notre offre hôtelière existante peut absorber deux fois plus de sièges aériens que durant l’année de référence 2019», ne cessent de souligner à chaque meeting les professionnels. Pour eux, les Pays-Bas, les pays de l’Europe de l’Est, le Portugal, le Moyen-Orient, la Russie et l’Asie centrale, sont d’autres marchés potentiels à développer. En attendant, la saison hiver 2022-2023 sur l’aéroport Al Massira sera marquée en termes de connectivité tous marchés étrangers et compagnies confondus par un nombre de 144 vols par semaine en provenance de 11 marchés émetteurs étrangers.