Thales ouvre une usine spécialisée dans l’impression métallique 3D à Midparc

Cette ouverture s’intègre dans la démarche du Plan d’accélération industrielle qui prévoit la structuration d’un écosystème innovant impliquant Thales et ses fournisseurs locaux. Equipée à ce jour de deux machines, l’usine en comptera huit à moyen terme.

Nouvel arrivant dans l’écosystème aéronautique. Thales, spécialiste des hautes technologies de l’aérospatial, du transport et de la sécurité présent au Maroc depuis 2006, vient d’inaugurer, à Casablanca, une usine spécialisée dans la fabrication additive métallique, également appelée l’impression 3D métallique. Cette unité industrielle, inaugurée en présence du ministre du commerce, de l’industrie, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, deviendra une plateforme pour servir les besoins internationaux du groupe et de ses clients. Elle s’intègre dans la démarche du Plan d’accélération industrielle 2014-2020, qui prévoit la structuration d’un écosystème innovant impliquant Thales et ses fournisseurs locaux dont la création d’un maillage industriel de haute technologie.

Fabrication de pièces métalliques de grande complexité

L’usine s’étale sur 1 000 m² dans la zone industrielle Midparc et va employer une vingtaine d’ingénieurs et de techniciens. Elle est équipée à ce jour de deux machines de technologie dite de fusion sélective par laser. Cette technique, qui consiste à fusionner des poudres d’alliages métalliques à l’aide d’un laser à haute intensité, permet de fabriquer des pièces métalliques d’une grande complexité. Elle tient compte des contraintes de la fabrication traditionnelle, tout en réduisant le nombre de pièces utilisées et leur poids. La production des premières séries se fera en utilisant l’aluminium et le titane, couramment utilisés dans l’aéronautique.

Thales prévoit l’acquisition, à moyen terme, de 8 machines complémentaires. Selon le groupe, la démarche engagée de type «Industrie 4.0» accélère l’efficacité de l’outil de production. Cela permet de produire mieux, à meilleur coût et de manière plus éco-responsable. Elle offre une nouvelle façon d’aborder la production grâce à des systèmes intelligents permettant de collecter, stocker, gérer et analyser les milliers d’informations provenant de leurs capteurs. Ce «centre industriel de compétence spécialisé dans l’impression 3D» s’inscrit pleinement dans la transformation digitale de Thales et constituera un véritable centre d’expertise mondial dont le Maroc sera le réceptacle.