Test drive de la Ford Mondeo TDCI

En restylant son modèle Mondeo, le constructeur américain Ford achève le cycle réussi de renouvellement de sa gamme, en combinant style, technologies et performances.

En restylant son modèle Mondeo, le constructeur américain Ford achève le cycle réussi de renouvellement de sa gamme, en combinant style, technologies et performances. A ce propos on peut évoquer le détecteur de franchissement involontaire de ligne, l’éclairage intelligent, la détection de baisse de vigilance du conducteur, la calandre à volet d’air actif et le système de charge par récupération de l’énergie cinétique. Il en va de même pour le confort de conduite optimisé par la transmission Ford Powershift à double embrayage à bain d’huile, laquelle allie souplesse, économie et plaisir.

Quant au modèle testé, force est d’avouer que les performances du nouveau moteur TDCI 2,2 litres développant 200 ch sont stupéfiantes. Côté style, cette 5 portes épouse les codes du kinetic design tout en y intégrant de nouvelles technologies telles que l’éclairage à LED, la calandre inférieure trapézoïdale élargie et la calandre supérieure affinée, le capot moteur redessiné et de nouveaux feux de jour à LED soulignent la personnalité sportive de la Mondeo. Le nouvel entourage de vitres totalement chromé accentue les lignes dynamiques des modèles haut de gamme, tandis que les feux arrière également à LED élargis créent une impression de mouvement supplémentaire à l’arrière du véhicule. Dans l’ensemble, le style extérieur de la nouvelle Mondeo renforce la sensation de qualité tout en suggérant fortement ses performances et son caractère sportif.

L’habitacle de la nouvelle Mondeo a, lui aussi, été totalement retravaillé afin d’améliorer son niveau de qualité et de raffinement grâce à l’utilisation de matériaux de garnissage plus nobles. La console centrale apparaît ainsi plus élégante, tandis que les nouvelles poignées de portes affleurantes s’accompagnent de nouveaux inserts de porte. A cela s’ajoutent une nouvelle console de pavillon avec éclairage d’ambiance à LED et un ciel de toit tissé. Côté diesel, la nouvelle Mondeo est proposée avec le moteur Ford Duratorq 2,2 litres TDCi dont la puissance a été augmentée de 12% pour atteindre 200 ch. La gamme des motorisations diesel intégrera également le moteur Duratorq 2,0 litres TDCi affichant un niveau d’émissions de CO2 identique, soit seulement 139 g/km – quel que soit le type de carrosserie.

Les avancées technologiques – dont bénéficient les groupes propulseurs de la nouvelle Mondeo – s’appliquent également à la transmission puisque la toute dernière boîte automatique Ford PowerShift à six rapports et à double embrayage à bain d’huile est proposée de série avec les moteurs essence Ford EcoBoost et en option avec les versions de 140 et 163 ch du moteur Duratorq 2,0 litres TDCi.

Mais on est surtout bluffé par les technologies Ford Econetic inédites garantissant une conduite à la fois efficace et économique. Parmi ces innovations, on peut citer le système de charge par récupération de l’énergie cinétique, le mode Ford Eco et – pour la première fois sur un modèle Ford – un volet de calandre actif. Ce dispositif à commande électronique régule la circulation de l’air dans le radiateur et le compartiment moteur, réduisant ainsi la traînée aérodynamique, tout en optimisant la mise à température du moteur notamment par temps froid. Par ailleurs, différents packs d’options associant divers équipements tels que le système d’entrée et de démarrage sans clé, des projecteurs bi-xénon à décharge à haute intensité et des garnissages cuir ou en Alcantara sont également proposés sur les deux versions haut de gamme.

Voici donc une auto réussie, voire aboutie. Ceci dit, malgré des airs sportifs assumés, elle n’en demeure pas moins une berline familiale et à ce propos on regrettera peut-être que son volant soit un peu trop petit…mais il s’agit là d’une impression subjective.