Tanger Medgate Management porte son capital de 154 à  191 MDH

1,7 milliard de DH investis dans le quai à  conteneurs.
Le groupement comprenant l’italo-germanique Countship Eurogates, le suisse MSC et le français CMA-CGM prévoit un cash flow excédentaire dès 2010.

Le groupement comprenant l’italo-germanique Countship Eurogates, numéro un européen de la manutention, le suisse MSC (deuxième compagnie maritime au monde) et le français CMA-CGM (directement et indirectement via sa filiale Comanav), viennent de faire passer le capital de leur joint-ventureTanger Medgate Management (TMM) de 14 millions d’euros (154MDH), à 17,4millions d’euros (191MDH), soit un apport d’argent frais de 3,4millions d’euros ( près de 38MDH).
Créée en 2006, cette structure est appelée à prendre en charge la gestion des infrastructures et du trafic du deuxième quai à conteneurs de Tanger Med (après celui concédé à APM Terminal), dont la capacité de démarrage est de 1,5 million de conteneurs équivalent-vingt-pieds (EVP). Elle a investi près de 110MDH dans les systèmes d’information et la formation. Quant au chantier de construction proprement dit, qui a consisté à réaliser un linéaire de 812 mètres de quai et 38 ha de terre-pleins, il a été supporté par l’autre émanation du groupement,Tanger Medgate (rebaptisée récemment Euro Gate Tanger). Sur près de 1,4 milliard de DH d’investissement, celle-ci a autofinancé près du tiers, sachant que son capital atteint aujourd’hui 40 millions d’euros (450MDH).Le reste a été levé auprès d’un consortiumde banques marocaines.

600 emplois directs seront créés à court terme
Au total, les trois partenaires ont donc investi près de 1,7 milliard de DH dans ce projet qui devrait générer à court terme plus de 600 emplois directs. Malgré les charges importantes au démarrage et l’effort d’investissement colossal, les actionnaires escomptent un cash flow excédentaire dès 2010 et un retour sur investissement des plus intéressants à l’issue de la période de concession étalée sur 30 ans. Il faut dire que les études relatives au trafic maritime attendu concluent à une saturation rapide de ce quai à conteneurs dès 2015.D’ailleurs, l’autorité concédante,TMSA, a déjà entamé la mise en chantier de Tanger Med II, un secondméga-projet qui sera construit sur le flanc ouest de l’actuel port.