Tanger Med Zones : 650 opérateurs installés et 2 milliards de DH investis

Tanger Automotive City et Tétouan Park montent en puissance. Une offre de terrains et de prestations sur mesure pour la PME avec des prix des terrains de 600 DH/m². TMZ élue meilleure zone franche en Afrique par le «Financial Times».

Deux milliards de DH d’investissements privés, 40 milliards de DH de chiffres d’affaires et 50 000 emplois créés. L’activité de Tanger Med Zones (TMZ) semble plutôt satisfaisante. Cette plate-forme industrielle développée sur une assiette globale de 1 200 ha, incluant Tanger Free Zone, Tanger Automotive City, Renault Tanger, Tétouan Park et Tétouan Shore, abrite plus de 650 entreprises. Selon son management, le secteur de l’automobile représente près de 70% du chiffre d’affaires à l’export, suivi de l’aéronautique, l’électronique et le textile.

Force est de constater que si Tanger Free Zone concentre le gros des implantations, les autres zones plus jeunes montent en puissance. C’est le cas notamment de Tétouan Park et Tanger Automotive City. 40 entreprises ont choisi de s’installer dans la première et 15 sont en activité dans la seconde.

«Nous enregistrons en moyenne une installation par mois, dont une majorité de PME», rapporte Mehdi Tazi Riffi, DG de TMZ, entité sous la tutelle de TMSA. La PME constitue en effet un axe stratégique majeur. Le management affirme vouloir attirer un grand nombre dans les zones existantes, quitte à leur aménager des plates-formes dédiées. L’objectif est de rendre disponible pour les grands industriels un éco-système de sous-traitants. Ceci passe, selon M.Tazi Riffi, par une offre sur mesure à destination des PME. Les opérateurs de la logistique sont également encouragés à s’installer en raison de leur rôle primordial dans la prise en charge des échanges de flux et leur facilitation. TMZ enregistre quotidiennement 500 à 600 entrées-sorties de flux.

Sur différentes zones, les PME peuvent acquérir des terrains de moins de 1 000 m2 à un prix préférentiel de 600 DH/m2. Pour le reste des industriels, le prix des lots est à 800 DH le m2. Au prix d’achat des lots s’ajoutent, quelle que soit l’entreprise, les charges liées aux prestations communes dont l’éclairage public, le ramassage des ordures, la maintenance, et les redevances aux servies douaniers. D’après la société gestionnaire, les prix pratiqués pour la vente des terrains et pour la location (sachant que 70% des entreprises installées préfèrent l’achat) constituent un des atouts de compétitivité des zones et font l’objet d’une concertation préalable avec l’ensemble des partenaires.

Le niveau de satisfaction des investisseurs dépasse 90%

Le management de TMZ affirme par ailleurs que les prestations offertes à l’ensemble des investisseurs sont régulièrement élargies et améliorées pour assurer un service de qualité et la préservation de l’attractivité des zones. «Il ne suffit pas d’attirer un investisseur, le plus difficile est de l’ancrer durablement dans la zone», commente le DG qui fait savoir que des enquêtes de satisfaction bi-annuelles sont confiées à un cabinet externe. La dernière enquête menée en avril 2014 a permis d’enregistrer un niveau de satisfaction qui dépasse les 90%.

Les efforts consentis par le management de TMZ semblent payants. Fin octobre, l’entité a été élue première zone franche en Afrique par le Financial Times. Cette distinction est attribuée sur la base d’un benchmark entre près de 80 zones franches de par le monde (Amérique Latine, Amérique du Nord, Asie, Europe et Moyen-Orient). Ont été notamment observées leur compétitivité et leur capacité à répondre aux attentes globalisées des investisseurs.

Il n’y a pas que cela. TMZ a reçu le trophée «Winner – SME – Africa», et ce, grâce à la mise en place, pour les PME, d’une offre dédiée, de nouveaux standards opérationnels et d’opportunités d’affaires en particulier sur le volet de la sous-traitance industrielle.

Pour l’avenir, les responsables restent très confiants. Selon M. Tazi Riffi, les annonces récentes viennent renforcer les perspectives de développement. Il en est ainsi de l’ouverture par Ford d’une plate-forme de sourcing à TFZ dédiée à l’export de pièces vers l’Espagne et du projet de sourcing de PSA dont l’objectif annoncé est d’un milliard d’euros.

Cela dit, TMZ continuera à diversifier ses secteurs. «La montée en puissance des nouvelles zones contribuera indéniablement au renforcement des autres secteurs en activité au sein de Tanger Med Zone», estime M. Tazi Riffi.