Tanger Med se dote d’un SI perfectionné et s’ouvre à  l’import export

Le système dévoilé aux transitaires et agents maritimes le 5 mars

Avec l’ouverture sur le commerce extérieur, les armateurs commenceront à programmer des lignes régulières vers Tanger Med.

Tanger Med revient sur le devant de la scène. TMSA, le gestionnaire du projet, a annoncé mercredi 5 mars deux événements importants dans la montée en puissance de ce qui sera, à terme, le plus grand port logistique du bassin méditerranéen. D’une part, le lancement d’un système d’information ouvert devant gérer l’ensemble des flux de données entre acteurs publics et privés opérant sur le site et, d’autre part, l’ouverture aux opérations d’import export, concernant particulièrement les marchandises, en attendant la mise en service du terminal voyageurs qui devrait intervenir d’ici quelques mois.
Sur le premier volet, le Tanger Med Information system (TMIS) se présente comme une plateforme virtuelle d’échanges de données, permettant de raccourcir les délais d’opérations portuaires et de réduire la masse de documents papiers à traiter ou fournir. Auront accès au TMIS, les acteurs privés comme les transitaires, gestionnaires délégués des quais, agents maritimes, et, bien sûr, les acteurs publics concernés, comme les services de douane, de police ou l’autorité portuaire, chacun avec un niveau d’accès spécifique et une authentification sécurisée. Originalité, parallèlement à l’accès par un portail qui permet de gérer les différentes fonctionnalités, l’échange direct de données informatisées sera aussi possible. Mercredi 5 mars, le système et son environnement d’exploitation étaient expliqués aux transitaires et agents maritimes, représentants et mandataires des clients du port. Notons que 60 MDH ont été déjà dépensés dans ce système et que 20 millions supplémentaires devraient être engagés au cours des trois prochaines années.

60 MDH d’investissement
Sur le second volet et 7 mois après la mise en service du premier terminal à conteneurs – concédé au groupement Maersk-Akwa -, le port de Tanger-Med s’ouvre enfin aux opérations d’import et export. De fait, Tanger-Med était déjà entré en activité le 27 juillet dernier, mais, jusqu’à ce jour, il s’agissait d’opérations de transbordement (déchargement des conteneurs provenant d’une destination et chargement vers une autre destination, ou encore morcellement de lots….). L’on comprend donc l’importance de l’étape d’entrée et de sortie de marchandises franchie le 5 mars, qui va permettre aux armateurs de programmer des lignes régulières vers – et au départ de – Tanger Med, et aux sociétés déjà installées dans les zones offshore ou tout simplement dans le nord du pays de gagner en réactivité.