Tanger : le marché de l’immobilier est plongé dans le marasme

Les terrains sont rares et chers dans le centre-ville.

Depuis 2008, l’immobilier s’enfonce dans le marasme à Tanger. Les ventes de logements se font au compte-gouttes.

De 6000 en 2006, le nombre de demandes d’autorisations de construire a chuté à 2 840..

Lire l’analyse de Réda Harmak : Les ventes de logements se font au compte-gouttes à Tanger.