Tanger Free Zone se lance dans les entrepôts frigorifiques

Le montant de l’investissement dépasse 50 MDH, hors foncier. Une première tranche de 15 000 m2 sera livrée dès fin 2012 . Le secteur agro-industriel, y compris les professionnels du conditionnement, est principalement ciblé.

Treize ans après sa création, Tanger Free Zone (TFZ) étoffe encore une fois son offre d’immobilier industriel. La principale zone franche d’exportation du nord du Maroc s’apprête à lancer la construction de 30 000 m2 d’entrepôts frigorifiques dont une première tranche de 15 000 m2 à livrer dès fin 2012. Ce nouvel investissement, dont l’enveloppe dépasserait les 50 MDH (hors foncier) selon les premières estimations, s’annonce d’ores et déjà des plus rentables car avec le nouvel accord agricole signé par le Maroc et l’Union européenne, les quotas d’agrumes et autres produits agricoles en provenance du Maroc vont connaître une hausse significative, ce qui favorisera un bon taux d’occupation de ces entrepôts que TFZ compte mettre en location. La clientèle ciblée comprend principalement les opérateurs de l’agro-industrie, mais également les spécialistes du conditionnement et autres intervenants dans la chaîne alimentaire. Ces derniers disposeront d’espaces appropriés de conditionnement à des loyers intéressants et d’une panoplie de services d’accompagnement dans une zone franche à quelques kilomètres du vaste marché européen.

7 milliards de DH investis à TFZ, 50 000 emplois créés

Désormais, TFZ qui est développée sur une superficie de 500 hectares, devient une zone principalement industrielle dont l’offre immobilière combine la vente de lots aménagés pour une construction sur mesure, la location d’entrepôts classiques et d’espaces de bureaux totalement équipés et, enfin, à partir de fin 2012, la mise à disposition d’entrepôts en «blancs», c’est-à-dire des entrepôts destinés à la location ou à la vente dont la construction est lancée sans qu’il y ait à l’avance des clients bien précis.
Rappelons que le nombre d’entreprises installées à TFZ approche les 600 dont le tiers à peu près est d’origine française. Ce qui correspond à plus de 7 milliards de DH investis et 50 000 postes d’emplois directs créés. Depuis 2010, TFZ est passée sous contrôle capitalistique de TMSA qui développe, par ailleurs, à Tanger Med deux autres zones logistiques portuaires et une zone industrielle thématique, Tanger Auto motive City. Un schéma qui favorise l’exploitation de larges synergies nées de proximité et, surtout, de la complémentarité des offres des deux zones.