Tanger Automotive City livrée à  partir de 2012, pleinement opérationnelle en 2019

260 ha dont 178 réservés à  des activités en zone franche. Priorité aux industries métallurgiques, mécaniques, électriques et électroniques, mais presque tous les secteurs pourront s’y installer.

Tanger Automotive City (TAC), zone industrielle en cours d’aménagement dans la région de Tanger-Tétouan, sera totalement livrée en 2019, d’après le calendrier du ministère du commerce et de l’industrie (MICNET) tel que dévoilé et confirmé par le ministre Ahmed Chami lui-même, à l’occasion des Assises de l’industrie le 5 mai à Casablanca. Située à Melloussa, la future TAC sera mitoyenne à la future ville nouvelle de Chrafate, un projet d’Al Omrane de 1 300 ha devant abriter 150 000 habitants. Cette zone fait partie de la grande plateforme industrielle (GPI) de 5 000 ha programmée par TMSA afin de constituer une réserve foncière pour les futurs plans industriels dans la région du nord-ouest marocain. Elle s’étendra sur 260 ha, dont 178 ayant un statut de zone franche et 82 classés zone à statut classique.  De cette superficie, il faut déduire environ 40% qui seront occupés par la voirie et les équipements publics. Le coût prévisionnel global d’acquisition du foncier et de l’aménagement est estimé à 800 MDH, d’après les documents officiels que nous avons pu consulter.
Une première tranche de 126 ha, dont 50 aménagés, sera livrée en décembre 2012. La deuxième tranche de 134 ha sera lancée, dès que 70% de la première auront été commercialisés, en 2015, d’après le calendrier établi.

Un emplacement stratégique

La priorité est donnée aux industries métallurgiques, mécaniques, électriques et électroniques. Suivent les industries chimiques et para-chimiques et les activités logistiques. En attendant l’ouverture de l’agropole de Larache prévue en 2014, la nouvelle zone de Melloussa accueillera également les industries agroalimentaires exportatrices qui souhaitent s’implanter à proximité du port de Tanger Med. TAC sera dotée d’un bâtiment administratif intelligent destiné à abriter l’administration des douanes, les pompiers, la protection civile et des services de sécurité et de premiers soins. Un espace de guichet unique et une antenne du Centre régional de l’investissement de Tanger-Tétouan y seront logés, de même qu’une antenne de l’ANAPEC.
Le second institut de formation aux métiers de l’automobile que doit compter la région après l’ouverture, en avril dernier, de celui de Renault y sera construit. Le grand avantage de la nouvelle TAC de Melloussa est d’être située à moins de 25 km du port de Tanger Med au bord de l’autoroute et d’être reliée au réseau ferroviaire. Pour les sous-traitants de Renault, TAC se trouve à moins de 3 km à vol d’oiseau, de l’axe autoroutier qui relie Tanger à Tanger Med.
Située entre le Gharb et le Loukkos et la plateforme exportatrice de Tanger Med, l’emplacement est aussi idéal tant pour l’agroalimentaire que pour le textile, sachant que ce secteur comme celui de la pièce automobile compte parmi ses avantages compétitifs sa capacité à livrer, en moins de 48 heures, un grand nombre de centres urbains européens.