Tamouil Al Fallah, la nouvelle société de financement de la petite agriculture démarre son activité

C’est le nom commercial donné par le Crédit agricole dédié à  sa société de financement
du développement agricole.
Des crédits déjà  octroyés à  des projets dans l’olivier.

Comme il était prévu, la filiale du Crédit agricole du Maroc (CAM) dédiée au financement de la petite agriculture a démarré ses activités en ce début septembre. Connue, au moment de sa création sous la raison sociale de Société de financement du développement agricole (SFDA), la nouvelle entité vient de se doter d’un nom commercial plus évocateur : Tamouil Al Fallah (littéralement le financement de l’agriculteur), c’est le nom choisi par la maison mère. La filiale a été également dotée d’un siège social à part, les équipes ayant été logées dans un immeuble, propriété du CAM, mitoyen au siège de la CDG à Rabat. En régions, Tamouil Al Fallah sera adossée à un réseau d’agences dédiées. Le CAM a choisi pour cela de lui affecter, entre autres, les locaux où étaient logées les anciennes caisses locales de crédit agricole (CLCA) mais a aussi ouvert de nouvelles antennes. «Ces représentations sont plus proches de la configuration des antennes d’associations de microcrédit que d’agences bancaires, étant donné la similitude avec l’activité», explique-t-on à la direction générale du Crédit agricole. Mieux. Le réseau Tamouil Al Fallah a déjà entamé ses activités de financement. Des crédits ont déjà été octroyés et même débloqués au profit de projets initiés dans le cadre du programme du Millenium Challenge Account (MCA) et plus précisément dans la filière oléicole.
Côté gouvernance, la filiale Tamouil Al Fallah a déjà un directeur général et un comité directeur. La maison mère s’apprête en plus à nommer dans les jours qui viennent un administrateur délégué. Mais si le démarrage effectif de l’activité a déjà eu lieu, la direction du Crédit agricole envisage tout de même de lancer une campagne de communication officielle sur sa nouvelle enseigne à la mi-octobre.