Suez rapatrie

Le groupe Suez continue de récolter les fruits de ses investissements au Maroc. Il vient ainsi de ramener le capital de sa deuxième filiale d’ingénierie marocaine, le Groupement pour l’Environnement, l’Energie et l’Eau (G3E Sarl) de 15,15 MDH à 153 000 DH par remboursement en numéraire. Il récupère ainsi une somme de près de 15 MDH.
En août dernier, Suez avait profité de l’introduction en Bourse de la Lydec pour se délester de 260 000 actions de cette société, empochant au passage 62 MDH. Le groupe avait par la suite remonté près de 17 MDH (en remboursement du capital) de la Segex Sarl (Société d’études de gestion et d’exploitation), spécialisée dans la réalisation d’aménagements urbains comme les voiries, le génie civil et les ouvrages liés à l’environnement.
Au total, ce sont 94 MDH qui viennent d’être réinjectés dans les caisses de l’opérateur français. Ces opérations exceptionnelles, qui relèvent d’une stratégie financière interne au groupe, ne remettent toutefois pas en cause sa présence au Maroc. Elles sont justifiées par l’absence d’investissements importants projetés par ces satellites de la Lydec, mais surtout dans l’optique d’un désendettement accru du groupe qui cherche à retrouver de meilleurs ratios de valorisation.